ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 21 Juin 2018

INSOLITE - Publié le 27/05/2018 à 20:57


Le musée des égouts de Paris fait peau neuve



Le musée des égouts de Paris, qui a accueilli en 1867 le premier visiteur curieux de connaître les dessous de la capitale, va fermer pour faire peau neuve et rouvrira début 2020 avec une muséographie plus moderne.

Le musée, dont l'entrée actuelle en forme de kiosque borde la Seine au pont de l'Alma, fermera ses portes le 1er juillet pour un peu plus d'un an et demi de travaux de rénovation, d'un coût de 2 millions d'euros, a annoncé la maire de Paris.

L'entrée actuelle va être détruite pour un pavillon de 60 m2 au sol à l'architecture contemporaine de verre, acier et inox signée de l'agence d'architecture Frenak et Jullien, à la fois plus visible, plus accueillante et accessible aux handicapés.

La première visite des égouts "a eu lieu en 1867, au temps d'Haussmann, et se faisait en wagon et en barque", raconte à la presse Emmanuel Souquet, ingénieur à la Ville de Paris chargé des travaux.

Quant au musée actuel, sa dernière rénovation remonte à 1989, et l'accès n'est pas aux normes pour la visite des handicapées.

Mais le musée n'est pas un véritable musée, "c'est un site industriel en exploitation et inondable", explique l'ingénieur. Autrement dit, il y a de fortes contraintes techniques pour la visite.

"Quand la Seine atteint le pied du zouave du Pont de l'Alma tout proche, la visite est fermée", sourit-il, en évoquant le populaire baromètre parisien pour évaluer les crues de la Seine.

- "Rats peureux" -

Le visiteur aujourd'hui parcourt 500 mètres de galeries, longe des "collecteurs" qui recueillent les eaux usées et des "émissaires" qui les renvoient à la station d'épuration.

Il peut voir une petite présentation sur les rats "qui ne gênent pas les égoutiers, les rats sont peureux. Ce sont les blattes qui nous embêtent en tombant sur les têtes", dit l'ingénieur.

Les tuyaux d'eau potable et d'eau non potable courent au-dessus des têtes alors qu'on aperçoit ça et là les petits escaliers qui permettent aux quelque 300 égoutiers de la Ville de Paris de descendre dans les profondeurs de la capitale.

Tout cela ne sera évidemment pas transformé, selon Emmanuel Souquet, mais la muséographie, constituée aujourd'hui de panneaux explicatifs, à côté de machines anciennes ou de mannequins, sera mise au goût du jour avec écrans, bornes interactives et maquettes, en plus d'un ascenseur pour handicapés.

"Nous allons améliorer les locaux des personnels", précise à l'AFP l'architecte Catherine Frenak, "sur le reste, on touche à peu de choses mais la présentation va être refondue. Nous créons un parcours dans une machine".

Le musée des égouts de Paris a reçu jusqu'à quelque 100.000 personnes par an, en baisse après les attentats, pour remonter à 80.000 l'an dernier.

Le réseau parisien est un immense labyrinthe de quelque 2400 km comptant quelque 30.000 regards d'accès, 140 km de collecteurs et 1400 km d'égouts élémentaires.

Pendant le mois précédent la fermeture pour travaux, le public pourra voir l'oeuvre éphémère du street artiste Codex Urbanus, qui a peint tout au long du parcours des bêtes imaginaires.

Burkina Faso: un village où les crocodiles mangent des poulets, pas des hommes
Les avions Rafale en sourdine pendant le bac
Une Indonésienne entièrement avalée par un python
Il pose avec un python et... se fait presque étrangler
Des moutons dans la ville: la spectaculaire transhumance des bergers urbains près de Paris
VIDEO: un raton laveur sauvé après une escalade périlleuse
Plus de 16 millions d'euros pour un vase chinois remisé au grenier
À Paris, on dénonce et on chasse les rats sur internet
Une gourde chinoise du XVIIIe siècle vendue 4,1 M EUR aux enchères près de Tours
Une femme dit avoir reçu des excréments provenant d'un avion
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.024 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.