ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

SANTE - Publié le 25/05/2018 à 21:58


Les courges amères peuvent vous faire perdre vos cheveux



Attention aux courges très amères : certaines risquent de faire perdre tous vos cheveux, comme l'a décrit un médecin français dans une revue médicale américaine.

Le Parisien a relayé vendredi le témoignage d'une jeune femme qui est le deuxième cas rapporté par le dermatologue spécialiste des cheveux Philippe Assouly.

Dans le numéro de mai du JAMA Dermatology, l'article raconte comment après avoir mangé en décembre de la doubeurre (couramment appelée courge butternut), elle a vu ses cheveux tomber (« alopécie aiguë »), de même que ses poils pubiens et sous les aisselles.

« Les médecins qu'elle a vus ne comprenaient pas pourquoi. C'est elle qui m'a appelé, après avoir fait le lien en lisant des articles dans la presse étrangère », a raconté à l'AFP le Dr Assouly.

Ce médecin avait vu en consultation un premier cas en 2010, une femme qui après une soupe au potiron avait « connu une perte substantielle de cheveux ».

Dans les deux cas, tout a commencé par les signes classiques d'une intoxication alimentaire (vomissements, maux de ventre), et s'est bien fini, avec la repousse des cheveux.

La responsable, c'est la cucurbitacine, substance toxique contenue dans les cucurbitacées sauvages et d'ornement (courges, courgettes, citrouilles, concombres, melons, etc.).

« Si une abeille va polliniser une cucurbitacée cultivée pour l'alimentation, la cucurbitacine va s'y retrouver », a expliqué le Dr Assouly.

Mais il y a un moyen simple de soupçonner la présence de cette substance toxique, et donc un fruit ou légume non comestible : elle donne un goût amer. « Le fait qu'une courge soit amère, ça doit alerter. Il ne faut pas forcer un enfant à la finir », a résumé le dermatologue.

La concentration de cucurbitacine augmente avec trois facteurs : la pousse lors d'une saison sèche, une cueillette en fin de saison, et le temps pendant lequel on laisse mûrir la cucurbitacée.

Les symptômes connus jusque-là étaient des troubles digestifs, avec vomissements et diarrhées. « Il y a trois ans, un homme est mort à cause d'un ragoût de courgettes en Allemagne », a souligné le Dr Assouly.

Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Il existe un lien entre hospitalisations d'urgence et déclin des fonctions cognitives
Naissances, décès, mariages, espérance de vie : la France en chiffres
Faire de l'exercice réduit les risques de mortalité pour les personnes diabétiques
Le glyphosate, un herbicide controversé massivement utilisé
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Adopter un régime végétalien est bon pour le coeur, surtout pour les sportifs
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.