ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 15 Août 2018

SANTE - Publié le 25/05/2018 à 21:58


Les courges amères peuvent vous faire perdre vos cheveux



Attention aux courges très amères : certaines risquent de faire perdre tous vos cheveux, comme l'a décrit un médecin français dans une revue médicale américaine.

Le Parisien a relayé vendredi le témoignage d'une jeune femme qui est le deuxième cas rapporté par le dermatologue spécialiste des cheveux Philippe Assouly.

Dans le numéro de mai du JAMA Dermatology, l'article raconte comment après avoir mangé en décembre de la doubeurre (couramment appelée courge butternut), elle a vu ses cheveux tomber (« alopécie aiguë »), de même que ses poils pubiens et sous les aisselles.

« Les médecins qu'elle a vus ne comprenaient pas pourquoi. C'est elle qui m'a appelé, après avoir fait le lien en lisant des articles dans la presse étrangère », a raconté à l'AFP le Dr Assouly.

Ce médecin avait vu en consultation un premier cas en 2010, une femme qui après une soupe au potiron avait « connu une perte substantielle de cheveux ».

Dans les deux cas, tout a commencé par les signes classiques d'une intoxication alimentaire (vomissements, maux de ventre), et s'est bien fini, avec la repousse des cheveux.

La responsable, c'est la cucurbitacine, substance toxique contenue dans les cucurbitacées sauvages et d'ornement (courges, courgettes, citrouilles, concombres, melons, etc.).

« Si une abeille va polliniser une cucurbitacée cultivée pour l'alimentation, la cucurbitacine va s'y retrouver », a expliqué le Dr Assouly.

Mais il y a un moyen simple de soupçonner la présence de cette substance toxique, et donc un fruit ou légume non comestible : elle donne un goût amer. « Le fait qu'une courge soit amère, ça doit alerter. Il ne faut pas forcer un enfant à la finir », a résumé le dermatologue.

La concentration de cucurbitacine augmente avec trois facteurs : la pousse lors d'une saison sèche, une cueillette en fin de saison, et le temps pendant lequel on laisse mûrir la cucurbitacée.

Les symptômes connus jusque-là étaient des troubles digestifs, avec vomissements et diarrhées. « Il y a trois ans, un homme est mort à cause d'un ragoût de courgettes en Allemagne », a souligné le Dr Assouly.

La prévention contre l'excès de sel devrait se concentrer sur la Chine
Blanchiment de la peau: comment ça marche
Trouble de l'attention chez l'enfant: une étude conforte la Ritaline
Des algues dans l'assiette, oui, mais attention à l'excès d'iode
En cas d'infarctus, une femme survit davantage avec un médecin femme
Démence: les buveurs modérés moins touchés que les abstinents
Le premier kit de détection de cellules souches cancéreuses est né dans la Creuse
Au Liban, une possible légalisation du cannabis inquiète les producteurs
Faire des têtes au football serait plus risqué pour les femmes
Canicule: cinq erreurs à ne pas commettre
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nouvelle-Calédonie renforce la protection de ses récifs coralliens
Des années encore plus chaudes que prévu jusqu'à 2022, selon une étude
À Paris, les Uritrottoirs suscitent rires et grincements de dents
1, 2, 3, 4 soleil ! Des outils pour percer les mystères de notre étoile
La relativité d'Einstein, supercherie scénaristique préférée des réalisateurs
 LES PLUS LUS 
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
Naissances en série au zoo d'Amnéville
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
Des records de chaleur dans tout l'hémisphère nord
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.