ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 18 Juin 2018

SANTE - Publié le 25/05/2018 à 21:58


Les courges amères peuvent vous faire perdre vos cheveux



Attention aux courges très amères : certaines risquent de faire perdre tous vos cheveux, comme l'a décrit un médecin français dans une revue médicale américaine.

Le Parisien a relayé vendredi le témoignage d'une jeune femme qui est le deuxième cas rapporté par le dermatologue spécialiste des cheveux Philippe Assouly.

Dans le numéro de mai du JAMA Dermatology, l'article raconte comment après avoir mangé en décembre de la doubeurre (couramment appelée courge butternut), elle a vu ses cheveux tomber (« alopécie aiguë »), de même que ses poils pubiens et sous les aisselles.

« Les médecins qu'elle a vus ne comprenaient pas pourquoi. C'est elle qui m'a appelé, après avoir fait le lien en lisant des articles dans la presse étrangère », a raconté à l'AFP le Dr Assouly.

Ce médecin avait vu en consultation un premier cas en 2010, une femme qui après une soupe au potiron avait « connu une perte substantielle de cheveux ».

Dans les deux cas, tout a commencé par les signes classiques d'une intoxication alimentaire (vomissements, maux de ventre), et s'est bien fini, avec la repousse des cheveux.

La responsable, c'est la cucurbitacine, substance toxique contenue dans les cucurbitacées sauvages et d'ornement (courges, courgettes, citrouilles, concombres, melons, etc.).

« Si une abeille va polliniser une cucurbitacée cultivée pour l'alimentation, la cucurbitacine va s'y retrouver », a expliqué le Dr Assouly.

Mais il y a un moyen simple de soupçonner la présence de cette substance toxique, et donc un fruit ou légume non comestible : elle donne un goût amer. « Le fait qu'une courge soit amère, ça doit alerter. Il ne faut pas forcer un enfant à la finir », a résumé le dermatologue.

La concentration de cucurbitacine augmente avec trois facteurs : la pousse lors d'une saison sèche, une cueillette en fin de saison, et le temps pendant lequel on laisse mûrir la cucurbitacée.

Les symptômes connus jusque-là étaient des troubles digestifs, avec vomissements et diarrhées. « Il y a trois ans, un homme est mort à cause d'un ragoût de courgettes en Allemagne », a souligné le Dr Assouly.

De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline
Une séance de gymnastique de l'oeil contre le stress des urgences ?
Les professionnels du lait alertent sur la confusion avec les jus végétaux
La barre des 6.000 greffes par an dépassée pour la première fois
La télémédecine remboursée à partir de septembre
UFC-Que choisir dénonce "l'explosion" des tarifs des complémentaires
Le don d'organes, une chaîne de vie
Flambée de rougeole en Ukraine : 20.500 malades dont 11 morts cette année
Le QI baisse en raison de l'environnement culturel, selon une étude
Un tiers des Américains prennent des médicaments pouvant causer des dépressions
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Colombie: la paix dévoile des merveilles d'art rupestre cachées dans la jungle
La technique s'améliore pour greffer des organes infectés par l'hépatite C
L'accélérateur de particules du Cern entame sa mue pour multiplier les collisions
Avec plus de 1.400 séismes en un mois, Mayotte vit dans l'angoisse
Turquie: Canal Istanbul, dernier projet fou d'Erdogan
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.027 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.