ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Octobre 2018

SANTE - Publié le 20/05/2018 à 15:30


États généraux de la bioéthique: fin du débat citoyen, place à la synthèse



"Quel monde voulons-nous pour demain?" Cette question a guidé les États généraux de la bioéthique, qui, après plusieurs mois de débat citoyen, font maintenant place à la synthèse en vue d'une nouvelle loi.

Ces États généraux, pilotés par le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), doivent aider le gouvernement à rédiger un projet de loi de bioéthique.

Attendu au Parlement à l'automne pour réviser la loi de 2011, il posera des limites ou autorisera des nouveautés dans le domaine de la santé.

Après la phase de consultation publique ouverte mi-janvier et achevée fin avril, le CCNE s'apprête à rendre début juin son rapport de synthèse à l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST).

Début juillet, les États généraux seront officiellement clos. Puis le processus législatif prendra le relais.

Neuf thèmes étaient au programme. Tous ne figureront pas forcément dans la loi.

Deux ont particulièrement mobilisé le public: procréation (PMA et GPA) et, dans une moindre mesure, fin de vie (euthanasie et suicide assisté).

À titre personnel, le président de la République, Emmanuel Macron, s'est dit favorable à l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules. Mais cinq ans après les débats houleux autour du mariage pour tous, ce dossier lié à la famille reste très polémique.

La fin de vie n'est pas pour l'instant incluse dans les lois de bioéthique. Elle fait l'objet d'une loi à part, dite Claeys-Leonetti.

- Philo -

Les sept autres thèmes sont liés aux progrès de la science: recherche sur l'embryon, médecine génomique, don d'organes, neurosciences, données de santé, intelligence artificielle et rapport santé/environnement.

Tous soulèvent des questions dignes de dissertations de philo. Doit-on autoriser les modifications génétiques au motif qu'elles pourraient un jour permettre d'échapper à la maladie? Des médecins-robots pourront-ils à l'avenir nous soigner? Dans quels cas pourrait-on lire dans le cerveau d'un patient, au mépris de sa vie privée?

Toutes ces questions tiennent en une seule, souligne Régis Aubry, membre du CCNE: "Est-ce que c'est parce qu'on sait faire quelque chose sur le plan technique qu'on doit forcément le faire?"

Ces débats complexes appellent des réponses nuancées. Car "en matière d'éthique, la seule chose qu'on sait, c'est qu'on ne sait pas", glisse M. Aubry.

Le CCNE s'est appuyé sur plusieurs outils: un site internet (etatsgenerauxdelabioethique.fr), des débats dans les régions, des auditions de responsables associatifs ou religieux, et la constitution d'un "comité citoyen", échantillon de 22 personnes représentatif de la population. Ce dernier écrira un rapport global, et deux autres sur la fin de vie d'une part, et la médecine génomique d'autre part.

Le site a attiré 183.500 visiteurs uniques et 29.000 participants, auteurs de 65.000 propositions. La procréation a suscité près de la moitié (45%) des contributions.

Outre sa synthèse, neutre, le CCNE émettra un avis engagé sur les différentes thématiques. Une tâche délicate puisqu'il devra concilier les vues de ses 40 membres, représentants des "principales familles philosophiques et spirituelles", chercheurs, et spécialistes de l'éthique.

Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Une très rare maladie infantile paralysante inquiète les autorités aux Etats-Unis
La lumière bleue de nos écrans, nouvelle cible de la cosmétique
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Le cannabis, nouvel eldorado des géants de l'alcool?
Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement, conclut une expérience américaine
Près d'un Français sur trois a renoncé à des soins ces derniers mois
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Iter: des dizaines d'années et des milliards d'euros pour un chantier titanesque
Dans les mers australes, des albatros espions sur la trace de pêches illégales
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.065 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.