ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

PLANETE - Publié le 18/05/2018 à 23:19


Des baleines plein la vue au large de Boston



A une heure de bateau au large de Boston, les amoureux des baleines peuvent en prendre plein la vue.

Cette vaste zone (plus de 2.000 km2) de bancs de sable qui forme la réserve maritime nationale américaine de Stellwagen est l'un des meilleurs endroits au monde pour aller observer les fameux cétacés, à commencer par les baleines à bosse, mais aussi rorquals communs, petits rorquals, et rorquals boréals.

La baleine à bosse est la plus populaire de toutes, reconnaissable à sa nageoire caudale (de queue) qui lui donne une propulsion spectaculaire et lui valent le surnom de "baleine acrobate".

En cette saison, on peut voir ces mammifères d'une douzaine de mètres de long, au nombre de 1.500 à 2.000 au total dans l'Atlantique nord, chasser les anguilles de sable dont elles raffolent.

Elles chassent en groupe, selon une technique appelée "la pêche au filet de bulles", explique Tony LaCasse, porte-parole de l'aquarium de Nouvelle-Angleterre.

Pendant que l'une plonge vers le fond pour faire des bulles, les anguilles de sable, apeurées, serrent les rangs, et une autre en profite pour avaler une grosse bouchée de ces petits poissons d'une vingtaine de centimètres de long.

Les anguilles qui échappent à l'immense bouche de l'animal se font souvent happer par les mouettes, qui n'hésitent pas à se poster en embuscade sur la tête des baleines.

Plus rare, il y a aussi le rorqual boréal, plus long et plus élancé que la baleine à bosse, mais moins spectaculaire.

Quelque 30 spécimens de cette espèce menacée étaient visibles mi-avril, une concentration rarissime près des côtes, souligne Tony LaCasse.

Habituellement, on en voit une douzaine tout au plus en cette saison où les copépodes - un petit crustacé qui abonde dans le plancton marin et dont ils se nourrissent volontiers - se retrouvent en forte concentration dans les eaux du Cap Cod.

En revanche, seuls les plus chanceux pourront entrevoir la baleine noire, qui peut peser jusqu'à 70 tonnes: espèce quasiment exterminée par la chasse aux baleines au début du XXe siècle, il n'en reste plus que quelque 430 individus dans l'Atlantique Nord, selon Tony LaCasse.

Considérée en voie de disparition, on ne peut l'approcher à plus de 500 mètres.

Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
Roméo, une des dernières grenouilles de son espèce, a trouvé sa Juliette
Les eaux de la Patagonie, laboratoire naturel pour étudier le changement climatique
La glace de l'Antarctique fond plus vite que jamais
Le monde avance en somnambule vers le désastre climatique, craignent les organisateurs à Davos
Le safe sex, version bernard-l'ermite
Justin Trudeau interpelle Shinzo Abe sur la chasse à la baleine
Le réchauffement des océans revu à la hausse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.075 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.