ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 20 Juillet 2018

SEXO - Publié le 16/05/2018 à 13:19


Pour plaire aux femmes, mieux vaut avoir de grandes jambes que le bras long



Les femmes sont attirées par les hommes dotés de jambes "légèrement plus longues que la moyenne" mais elles semblent indifférentes à la longueur de leurs bras, selon une étude parue mercredi.

La préférence des femmes et des hommes pour des partenaires du sexe opposé ayant de grandes jambes avait déjà été mise en évidence par une étude polonaise en 2008. D'autres études ont suivi confortant l'idée que pour un homme, avoir des jambes relativement grandes constituait un atout pour séduire les femmes.

Une équipe de psychologues et de spécialistes de l'évolution de l'Université de Cambridge a cherché à affiner ces résultats côté jambes, à voir ce qu'il en était côté bras et à regarder si la proportion entre la jambe proprement dite et la cuisse jouait un rôle dans le pouvoir de séduction d'un homme.

Les chercheurs ont mené leurs expériences via internet auprès d'un total de 800 femmes aux Etats-Unis, de différentes origines.

Elle devaient noter leur degré d'attirance pour une figure masculine sans trait, mince et musclée, en caleçon noir, dont la taille globale ne changeait pas mais dont la longueur des jambes variait ainsi que celle des bras. Les images de synthèse présentées à ces femmes ont été réalisées à partir de données sur des militaires américains.

Premier constat: pour les femmes, la variation de la taille des bras n'a "pas d'effet" sur l'attractivité des hommes, souligne l'étude parue dans Royal Society Open Science.

- Evolution -

En revanche, la taille des jambes "a un effet prononcé" sur l'attractivité des hommes, "l'optimum" étant une longueur "légèrement au-dessus de la moyenne". Mais lorsque les jambes sont vraiment très longues par rapport au reste du corps, l'attirance décroît.

Enfin, les femmes marquent une "légère préférence" pour les hommes bien proportionnés dont le ratio "taille du tibia sur taille de la cuisse" se situe dans la moyenne.

"D'un point de vue scientifique, cela suggère qu'au cours de l'évolution humaine, la longueur des jambes a eu un effet important sur la faculté d'un individu à se reproduire et que c'est devenu ensuite un critère de choix de partenaire", déclare à l'AFP Thomas Versluys, de l'Université de Cambridge, co-auteur de l'étude.

Cette préférence féminine pour des jambes masculines "légèrement plus longues que la moyenne" pourrait s'expliquer parce qu'elles offrent "un équilibre" entre les "avantages" d'avoir un partenaire de grande taille - ce qui évoque potentiellement "la force et une bonne position sociale" - et ceux liés au fait que cet homme reste proche de la moyenne, ce qui est associé "à un bon système immunitaire et à une bonne santé", avancent les chercheurs.   

Les scientifiques sont surpris que les femmes ne soient pas sensibles à la taille des bras masculins. "C'est en contradiction avec toute une série de recherches montrant que la longueur du bras est importante pour lancer des choses, se battre etc.", relève Thomas Versluys.     

Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
Sites de rencontres : hommes et femmes n'auraient pas les mêmes exigences de niveau d'instruction
Sperme dégradé, puberté précoce: des causes probablement environnementales
Manger des noix améliore la qualité du sperme
Au Cambodge, une blogueuse féministe brise les tabous du sexe
Le transsexualisme ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, dit l'OMS
Le trouble de l'érection serait un symptôme d'un dysfonctionnement cardiaque
Les femmes se méfient des hommes qui affichent leur richesse
Chirurgie intime masculine: pour quelques centimètres de plus...
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La justice resserre l'étau autour de l'usine Alteo de Gardanne et de ses rejets dans les Calanques
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
La vague de chaleur en Europe provoque sécheresse et incendies
Egypte: découverte d'un atelier de poterie de plus de 4.500 ans
En Ecosse, un coin reculé des Highlands avant-poste de la conquête spatiale
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.