ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Octobre 2018

SANTE - Publié le 07/05/2018 à 01:58


Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez



Pour garder le moral au beau fixe, une nouvelle étude américaine publiée ce mardi dans la revue Nutritional Neuroscience invite à choisir différentes familles d'aliments selon son âge pour s'adapter à la chimie du cerveau. Après 30 ans, les antioxydants préviennent les troubles de l'humeur.

L'étude pilotée par des chercheurs de l'université de Binghamton à New York aux États-Unis montre que l'humeur chez les 18-29 ans est fortement influencée par des aliments comme la viande qui augmentent les taux de concentrations de certains neurotransmetteurs dans le cerveau, comme la sérotonine et la dopamine connues pour booster l'humeur.

L'activité physique pratiquée régulièrement augmente également la concentration de ces neurotransmetteurs, confirme l'étude qui a identifié les différents groupes alimentaires consommés associés à la neurobiologie du cerveau, grâce à un questionnaire anonyme en ligne sur des groupes de réseaux sociaux.

D'après les résultats, les jeunes adultes qui ont consommé moins de trois fois par semaine de la viande rouge ou blanche et qui ont bougé moins de trois fois par semaine avaient un moral en berne.

Après 30 ans, un autre mode de régime alimentaire semble déterminant pour être heureux : les antioxydants (fruits et légumes) garantissent une humeur au beau fixe tandis que le café ou les glucides, surtout les ingrédients à index glycémique élevés (farines blanches, biscuits, pâtisseries, viennoiseries), augmentent ce qu'on appelle le stress oxydatif et activent le système nerveux sympathique. Certains comportements comme sauter le petit déjeuner y contribuent également, selon l'étude.

"En vieillissant, il y a une augmentation de la formation de radicaux libres dans l'organisme d'où notre besoin plus important en antioxydants. Ces radicaux libres causent des perturbations dans le cerveau qui augmentent le risque de détresse mentale", explique Lina Begdache.

Les chercheurs soulignent qu'il existe une différence de la morphologie cérébrale entre les hommes et les femmes si bien que le type d'aliments consommés peut agir de manière différente sur l'humeur, expliquant les troubles de l'humeur plus importants selon le sexe.

Pour consulter l'étude : http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/1028415X.2017.1411875

Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Une très rare maladie infantile paralysante inquiète les autorités aux Etats-Unis
La lumière bleue de nos écrans, nouvelle cible de la cosmétique
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Le cannabis, nouvel eldorado des géants de l'alcool?
Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement, conclut une expérience américaine
Près d'un Français sur trois a renoncé à des soins ces derniers mois
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Iter: des dizaines d'années et des milliards d'euros pour un chantier titanesque
Dans les mers australes, des albatros espions sur la trace de pêches illégales
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.083 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.