ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 20 Juillet 2018

RECHERCHE - Publié le 07/05/2018 à 00:59


Les fourmis, une source future de médicaments ?



Les fourmis, qui produisent naturellement des substances capables de détruire des germes, telles des bactéries ou des champignons, représentent une source potentielle de nouveaux médicaments pour traiter les infections humaines, soulignent des chercheurs.

Face "à l'augmentation des agents pathogènes résistants aux antibiotiques qui infectent environ deux millions de personnes chaque année aux États-Unis", la recherche sur la façon dont les insectes sociaux combattent les agents pathogènes pourrait fournir des indications pour réduire cette résistance aux traitements, expliquent-ils dans un article publié mercredi dans le journal Royal Society Open Science.

Douze des vingt espèces de fourmis testées avaient des propriétés antimicrobiennes à des degrés divers.

Contrairement à leurs attentes, les chercheurs ont constaté que les plus grosses colonies et les plus grandes fourmis, des ouvrières, n'ont pas fait montre d'une production d'antimicrobiens plus puissants ou en plus grandes quantités.

Ils notent d'ailleurs dans leur étude que "deux des espèces qui ont démontré la plus forte activité antimicrobienne font partie des plus petites fourmis testées (noms savants : Monomorium minimum et Solenopsis molesta)".

En outre, huit espèces de fourmis ne semblaient pas produire d'antibiotiques, ou en tout pas de substance efficace contre la bactérie utilisée dans l'étude. En l'occurrence, une bactérie généralement non pathogène, un staphylocoque (Staphylococcus epidermidis) que l'on trouve sur la peau.

"Ces résultats suggèrent que les fourmis pourraient être une source future de nouveaux antibiotiques pour lutter contre les maladies humaines", estime Clint Penick, professeur assistant à l'Arizona State University et auteur principal de l'étude.

- 'Un premier pas' -

"L'une des espèces que nous avons examinées, la fourmi voleuse (Solenopsis molesta), a eu l'effet antibiotique le plus puissant parmi celles que nous avons testées" - et jusqu'à présent, personne n'avait montré qu'elle utilisait des antimicrobiens, relève Adrian Smith (Université d'État de Caroline du Nord, à Raleigh), co-auteur de l'article.

Les chercheurs préviennent qu'il ne s'agit que d'un "premier pas" pour identifier les fourmis ayant le plus de potentiel et qu'il reste beaucoup à faire pour déterminer quelles substances ont un effet antibiotique et pour les exploiter.

Il convient aussi, estiment les chercheurs d'explorer les stratégies alternatives aux antimicrobiens auxquels les fourmis recourent pour se défendre contre des agents pathogènes.

Il reste également à comprendre pourquoi les insectes sociaux contrôlent les pathogènes de longue date sans créer de résistance alors qu'en médecine, des antibiotiques tendent à perdre de leur efficacité.

"La résistance aux antimicrobiens est une urgence sanitaire mondiale qui met sérieusement en péril les progrès de la médecine moderne", selon l'OMS

Récemment des chercheurs ont montré, dans le journal Chemical Science, qu'une espèce de fourmi africaine (Tetraponera penzigi) produisait une moisissure, dont l'action antibiotique était efficace en laboratoire sur des bactéries résistantes aux traitements (méticilline, vancomycine) d'infections humaines.

Des chercheurs développent un test sanguin pour détecter le mélanome
Des ciseaux génétiques provoquent des mutations inattendues
Ebola: des chercheurs espagnols travaillent sur un vaccin universel
Test prometteur en Australie pour combattre la dengue
Les thérapies géniques: un espoir pour les patients, un défi pour les payeurs
Progrès encourageant vers un vaccin contre le VIH
La plupart des études sont fausses: l'avertissement choc d'un chercheur
La médecine moins lourde contre le cancer progresse
Les pesticides à l'origine d'un surpoids chez les souris mâles selon une étude
Au Gabon, un laboratoire ultra-sécurisé contre le virus Ebola
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La justice resserre l'étau autour de l'usine Alteo de Gardanne et de ses rejets dans les Calanques
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
La vague de chaleur en Europe provoque sécheresse et incendies
Egypte: découverte d'un atelier de poterie de plus de 4.500 ans
En Ecosse, un coin reculé des Highlands avant-poste de la conquête spatiale
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.023 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.