ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Septembre 2018

RECHERCHE - Publié le 04/05/2018 à 17:27


Découverte montréalaise contre le cancer du sein



Des chercheurs montréalais ont réussi une importante percée contre un agressif cancer du sein en découvrant comment empêcher la propagation de métastases ailleurs dans le corps.

C’est la culmination de plus de 20 ans de travail pour le Dr Jean-François Côté de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), dont l’équipe a découvert une protéine pouvant bloquer les métastases, soit des cellules cancéreuses.

« Tant que le cancer du sein reste une maladie localisée, il n’est pas très dangereux [...] Mais quand les cellules [cancéreuses] se propagent dans le corps humain, elles deviennent très résistantes et presque intraitables », souligne le chercheur.

Les cellules dites métastatiques se détachent d’une tumeur et se déplacent par la circulation sanguine à d’autres organes, comme les poumons ou le cerveau. Leur dispersion dans tout le corps les rend ainsi très difficiles à détruire.

Des Souris

Le cancer du sein de type HER2 est particulièrement virulent, notamment parce qu’il est prompt à développer des métastases, et ces cellules causent environ 90 % des décès liés au cancer, poursuit-il. Une femme sur cinq avec un cancer du sein est atteinte du HER2.

Les recherches du Dr Côté ont démontré qu’une protéine pouvait être l’unique responsable. En s’associant avec une tumeur, la protéine AXL, produite par le corps, accélère l’apparition de métastases, dit-il.

Les patientes qui avaient des tumeurs avec peu de protéines AXL avaient un meilleur taux de survie. Des études menées ensuite sur des souris ont montré qu’en bloquant la protéine AXL, moins de métastases se développaient.

Médicament à l’essai

L’objectif est donc de contrecarrer la protéine. Un médicament permettant de bloquer la protéine est d’ailleurs déjà en essai clinique.

« Notre idée est que ce médicament pourrait être utilisé contre le cancer du sein », croit le chercheur.

« Ça pourrait être une découverte qui mène vraiment à des applications pratiques », poursuit-il.

Le probable successeur des néonicotinoïdes néfaste aux bourdons
Japon: essai sur l'homme d'un traitement de Parkinson par cellules souches
Des chercheurs développent un test sanguin pour détecter le mélanome
Des ciseaux génétiques provoquent des mutations inattendues
Ebola: des chercheurs espagnols travaillent sur un vaccin universel
Test prometteur en Australie pour combattre la dengue
Les thérapies géniques: un espoir pour les patients, un défi pour les payeurs
Progrès encourageant vers un vaccin contre le VIH
La plupart des études sont fausses: l'avertissement choc d'un chercheur
La médecine moins lourde contre le cancer progresse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
Plan santé: il y aura des mesures sur la psychiatrie selon Agnès Buzyn
Évaluation de l'homéopathie: la Haute autorité de santé peaufine sa méthode
Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques
Colombie: naissance en captivité d'un singe araignée, espèce menacée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Une marée rouge décime la population aquatique de la côte ouest de la Floride
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.