ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

RECHERCHE - Publié le 04/05/2018 à 17:27


Découverte montréalaise contre le cancer du sein



Des chercheurs montréalais ont réussi une importante percée contre un agressif cancer du sein en découvrant comment empêcher la propagation de métastases ailleurs dans le corps.

C’est la culmination de plus de 20 ans de travail pour le Dr Jean-François Côté de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), dont l’équipe a découvert une protéine pouvant bloquer les métastases, soit des cellules cancéreuses.

« Tant que le cancer du sein reste une maladie localisée, il n’est pas très dangereux [...] Mais quand les cellules [cancéreuses] se propagent dans le corps humain, elles deviennent très résistantes et presque intraitables », souligne le chercheur.

Les cellules dites métastatiques se détachent d’une tumeur et se déplacent par la circulation sanguine à d’autres organes, comme les poumons ou le cerveau. Leur dispersion dans tout le corps les rend ainsi très difficiles à détruire.

Des Souris

Le cancer du sein de type HER2 est particulièrement virulent, notamment parce qu’il est prompt à développer des métastases, et ces cellules causent environ 90 % des décès liés au cancer, poursuit-il. Une femme sur cinq avec un cancer du sein est atteinte du HER2.

Les recherches du Dr Côté ont démontré qu’une protéine pouvait être l’unique responsable. En s’associant avec une tumeur, la protéine AXL, produite par le corps, accélère l’apparition de métastases, dit-il.

Les patientes qui avaient des tumeurs avec peu de protéines AXL avaient un meilleur taux de survie. Des études menées ensuite sur des souris ont montré qu’en bloquant la protéine AXL, moins de métastases se développaient.

Médicament à l’essai

L’objectif est donc de contrecarrer la protéine. Un médicament permettant de bloquer la protéine est d’ailleurs déjà en essai clinique.

« Notre idée est que ce médicament pourrait être utilisé contre le cancer du sein », croit le chercheur.

« Ça pourrait être une découverte qui mène vraiment à des applications pratiques », poursuit-il.

Étude: lien modeste entre les aliments ultratransformés et la santé
Une nouvelle pierre à l'édifice contre les aliments ultratransformés
Regarder la télé serait le pire comportement sédentaire pour les enfants
Des bactéries dans nos intestins pourraient jouer un rôle dans la dépression
La pollution de l'air à l'école pourrait être associée à un risque accru d'obésité
Une étude trouve un lien étonnant entre cannabis et fertilité masculine
La sédentarité entrerait en jeu dans l'augmentation du risque de cancer colorectal précoce
Calcification des artères : la pratique intensive du sport serait sans danger pour le coeur
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Les bébés qui grandissent dans un foyer bilingue développent de meilleures capacités d'attention
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.