ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 19 Novembre 2018

RECHERCHE - Publié le 03/05/2018 à 00:45


Des structures embryonnaires créées sans passer par la fécondation



Des scientifiques ont créé des "structures embryonnaires" très proches d'un embryon à ses débuts, à partir de cellules souches de souris, sans recourir à une fécondation, rapporte mercredi la revue scientifique Nature.

Les chercheurs, qui ont développé "pour la première fois" en laboratoire in vitro, ces structures ressemblant à des embryons naturels à leur tout début, espèrent que ce travail aidera à comprendre comment le placenta se forme et comment l'embryon s'implante dans la muqueuse de l'utérus.

Lorsqu'elles sont transférées in utero, les sphères cellulaires, obtenues à partir de deux sortes cellules souches de rongeur, déclenchent des événements de remodelage similaires à ceux observés au moment de l'implantation sur la paroi utérine. 

Ces structures embryonnaires précoces ont cependant échoué à continuer à se développer en embryons matures. Mais elles fournissent aux chercheurs un modèle d'étude du développement de l'embryon à son tout début qui est mal connu, et mettent en lumière les processus clés qui sous-tendent cette période charnière de la vie.

Quelques jours après la fécondation, l'ovule de mammifère se développe normalement en blastocyste qui correspond à l'embryon aux premiers stades de son développement. Il s'agit alors d'une structure sphérique composée d'une couche de cellules externes (le futur placenta) entourant une cavité remplie de liquide qui contient une masse de cellules embryonnaires. 

Les chercheurs, Nicolas Rivron de l'Université de Maastricht (Utrecht, Pays-Bas) ont appelé blastoïdes, les structures embryonnaires formées à partir de cellules souches. Leur allure est semblable à celle d'un embryon normal âgé de quelques jours. 

"C'est la première fois que les scientifiques ont pu faire la lumière sur les mécanismes moléculaires de l'implantation (dans l'utérus, ndlr) et ces résultats pourraient nous aider à mieux comprendre certains aspects de l'infertilité et à améliorer les résultats de la procréation assistée", estime  le Dr Dusko Ilic du King's College London.

L'échec de la poursuite du développement de l'embryon serait dû à l'absence d'un troisième type de cellules "qui joue un rôle essentiel dans la structuration de l'embryon (...) et qui est très mal produit par les cellules souches embryonnaires", remarque un autre spécialiste, le professeur Robin Lovell-Badge auprès du Science Media Centre (SMC). 

Obtenir des résultats comparables avec des cellules humaines "reste un défi majeur" pour les chercheurs qui souhaiteraient construire des embryons humains de cette façon, selon le Dr Harry Leith du MRC London Institute of Medical Sciences.

Thé ou café ? Les goûts déterminés par la génétique, selon une étude australienne
Des cellules souches iPS transplantées dans le cerveau d'un patient atteint de Parkinson
Manger des carottes est bon pour la vue? Vrai, confirment des recherches
La maladie de Parkinson commence peut-être dans l'appendice
Trop de sucre dans le sang: risque accru de tuberculose, selon des chercheurs
Un strabisme à l'origine du génie de Léonard de Vinci?
Des souriceaux nés de souris de même sexe
Un gène responsable de la dysfonction érectile identifié par des chercheurs
Prix Nobel: les promesses de l'immunothérapie dans la lutte contre le cancer
Le Nobel de médecine à un duo nippo-américain
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.250 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.