ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 19:17


Cancer du sein : deux traitements efficaces pour protéger le cœur des effets des chimiothérapies



De nouveaux travaux présentés au 67 ème congrès annuel de l'American College of Cardiology (ACC) à Orlando aux Etats-Unis dévoilent l'efficacité de deux médicaments pour prévenir le risque cardiaque chez les femmes atteintes de forme agressive du cancer du sein augmenté par certaines chimiothérapies. 

Certains traitements contre le cancer, parmi lesquels les thérapies visant les cancers hormono-dépendants, peuvent endommager le coeur et provoquer une insuffisance cardiaque chez les femmes.

C'est le cas par exemple de l'Herceptine, une chimiothérapie, approuvée par l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA). (FDA) en 1998, utilisée pour traiter une forme agressive de cancer du sein appelée HER2-positif, qui concerne environ 15 à 20% des cancers du sein.

Selon cette nouvelle une étude conduite par des chercheurs de l'Université de Kentucky aux Etats-Unis, une femme sur quatre développerait des problèmes cardiaques à cause de ce médicament.

Malgré sa très grande efficacité sur le risque de récidive du cancer et l'amélioration de la survie, les médecins ont du réduire la fréquence d'administration de l'Herceptine en évaluant la fonction cardiaque des patientes, expliquent les auteurs de l'étude. Un autre médicament utilisé en chimiothérapie, la doxorubicine, peut lui aussi endommager les cellules cardiaques.

L'étude dévoile deux classes de médicaments qui pourraient compenser ce risque accru de maladies cardiovasculaires. Il s'agit d'une part des "inhibiteurs (ACE) d'Enzyme de conversion de l'angiotensine" employés pour traiter l'hypertension et l'insuffisance cardiaque et les béta-bloquants utilisés contre l'hypertension d'autre part. 

La prise de l'un ou de l'autre médicament s'est avérée efficace chez les patientes qui recevaient à la fois la doxorubicine et l'Herceptine comme traitements de leur cancer. La survenue d'anomalies cardiaques était de 47% dans le groupe placebo contre 37% dans le groupe de femmes qui prenaient des inhibiteurs (ACE) et 31% chez celles qui recevaient des bêta-bloquants, selon l'étude. 

Aucun effet protecteur n'a été constaté chez les femmes qui prenaient l'Herceptine de manière isolée, selon l'étude. 
Ces résultats ont été présentés au 67 ème congrès annuel de l'American College of Cardiology(ACC) à Orlando aux Etats-Unis qui se tient du 10 au 12 mars.

L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Les Français mangent de la viande en moyenne 3,4 fois par semaine
L'épidémie de grippe a déjà fait 1.800 morts cet hiver
Le sport a un impact positif sur la santé des enfants traités pour des cancers
Un adolescent obèse augmenterait son risque futur d'inaptitude au travail
Les Français consomment de moins en moins de vin
Homéopathie, une pratique controversée en trois grands points
Une alimentation équilibrée pourrait réduire les symptômes de dépression
Pollution: les plus pauvres et les plus vulnérables sont les plus exposés
La justice valide la procédure d'arrêt des soins pour Vincent Lambert
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.