ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 17 Juillet 2018

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 19:17


Cancer du sein : deux traitements efficaces pour protéger le cœur des effets des chimiothérapies



De nouveaux travaux présentés au 67 ème congrès annuel de l'American College of Cardiology (ACC) à Orlando aux Etats-Unis dévoilent l'efficacité de deux médicaments pour prévenir le risque cardiaque chez les femmes atteintes de forme agressive du cancer du sein augmenté par certaines chimiothérapies. 

Certains traitements contre le cancer, parmi lesquels les thérapies visant les cancers hormono-dépendants, peuvent endommager le coeur et provoquer une insuffisance cardiaque chez les femmes.

C'est le cas par exemple de l'Herceptine, une chimiothérapie, approuvée par l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA). (FDA) en 1998, utilisée pour traiter une forme agressive de cancer du sein appelée HER2-positif, qui concerne environ 15 à 20% des cancers du sein.

Selon cette nouvelle une étude conduite par des chercheurs de l'Université de Kentucky aux Etats-Unis, une femme sur quatre développerait des problèmes cardiaques à cause de ce médicament.

Malgré sa très grande efficacité sur le risque de récidive du cancer et l'amélioration de la survie, les médecins ont du réduire la fréquence d'administration de l'Herceptine en évaluant la fonction cardiaque des patientes, expliquent les auteurs de l'étude. Un autre médicament utilisé en chimiothérapie, la doxorubicine, peut lui aussi endommager les cellules cardiaques.

L'étude dévoile deux classes de médicaments qui pourraient compenser ce risque accru de maladies cardiovasculaires. Il s'agit d'une part des "inhibiteurs (ACE) d'Enzyme de conversion de l'angiotensine" employés pour traiter l'hypertension et l'insuffisance cardiaque et les béta-bloquants utilisés contre l'hypertension d'autre part. 

La prise de l'un ou de l'autre médicament s'est avérée efficace chez les patientes qui recevaient à la fois la doxorubicine et l'Herceptine comme traitements de leur cancer. La survenue d'anomalies cardiaques était de 47% dans le groupe placebo contre 37% dans le groupe de femmes qui prenaient des inhibiteurs (ACE) et 31% chez celles qui recevaient des bêta-bloquants, selon l'étude. 

Aucun effet protecteur n'a été constaté chez les femmes qui prenaient l'Herceptine de manière isolée, selon l'étude. 
Ces résultats ont été présentés au 67 ème congrès annuel de l'American College of Cardiology(ACC) à Orlando aux Etats-Unis qui se tient du 10 au 12 mars.

Les parents protègent leurs enfants des dangers du soleil mieux qu'eux-mêmes
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Première radiographie couleur 3D d'un humain
Un petit lien établi entre nourriture solide et sommeil de bébé
Cigarette de cannabis thérapeutique: Buzyn pas opposée si c'est utile
Greffe d'organes: Pékin n'est plus persona non grata malgré un manque de transparence
Rougeole: troisième décès en 2018 en France, une jeune fille de 17 ans à Bordeaux
Le Novitchok, arme chimique russe dangereuse et mal connue
Et si une prothèse pouvait restituer artificiellement le ton de la voix ?
Enfants de la grotte en Thaïlande: se remettre sur pied, une épreuve
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les parents protègent leurs enfants des dangers du soleil mieux qu'eux-mêmes
Indonésie: une foule en colère massacre près de 300 crocodiles
Chine: plongée en eau vraiment trouble
Le coût du soutien aux énergies renouvelables va augmenter en 2019
Eruption à Hawaï: 23 blessés dans un tour en bateau, nouvelle île de lave
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.