ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 21 Juin 2018

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 19:10


Conseils aux travailleurs de nuit: pas trop de café, des siestes



Les personnes qui travaillent la nuit doivent éviter d'accumuler une "dette de sommeil", en limitant le café et en faisant des siestes, ont conseillé des spécialistes britanniques vendredi.

À l'occasion de la Journée mondiale du sommeil, la revue médicale BMJ s'est intéressée aux personnes pour lesquelles il est le plus perturbé: les salariés aux horaires nocturnes.

Deux chercheurs en médecine ont synthétisé la littérature sur le sujet et discuté avec des experts pour en tirer quelques conseils concrets, "point de départ à partir duquel développer sa propre stratégie de sommeil".

Tout commence le premier jour de travail de nuit, où il ne faut pas mettre de réveil, ne pas boire de café, et faire une sieste d'une heure et demie dans l'après-midi.

Lors de chaque nuit travaillée, il est recommandé de s'accorder une pause vers le début, commençant par une tasse de café (la dernière) et finissant par une sieste de 10 à 20 minutes. Ensuite, il s'agira de "rester actif", et de "manger légèrement".

À la fin de la nuit, surtout "éviter la caféine et la nicotine" et "essayer d'éviter l'exposition à la clarté", par exemple en portant des lunettes de soleil. Si possible, mieux vaut rentrer chez soi en transports en commun.

Une fois à son domicile, éviter les écrans et toute autre source de lumière pour se coucher le plus vite possible, "dans une chambre calme et obscure". Puis dans la journée, il faut "accepter que tout sommeil vaut mieux que pas du tout de sommeil", même si on dort de manière fragmentée.

Enfin, pendant les périodes de repos, il est préférable de se rapprocher du rythme naturel, où l'on dort la nuit.

En France, le ministère de l'Emploi estimait en 2014 que 3,5 millions de personnes, soit plus de 15% des salariés, travaillaient de nuit, avec "une rémunération plus élevée mais des conditions de travail nettement plus difficiles que les autres".

Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes
Plus obèses, fumeurs et malades: la mauvaise santé des Américains ruraux
L'Ordre des médecins prend ses distances avec l'homéopathie
La santé mentale des réfugiés, une urgence oubliée des politiques publiques
Pesticides : premier procès sur des possibles effets cancérigènes du RoundUp
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme maladie par l'OMS
De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.