ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 21 Juin 2018

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 16:48


Les dermatologues dénoncent la chirurgie esthétique des grains de beauté



Retirer un grain de beauté ne peut pas être un acte de chirurgie esthétique invisible, mais une intervention médicale qui laisse forcément une cicatrice, a averti mercredi le Syndicat national des dermatologues.

Cette organisation de médecins spécialistes s'est insurgée contre de "fausses informations (...) diffusées par des plateformes dites chirurgicales".

Elle vise en réalité une célèbre clinique parisienne de chirurgie esthétique qui promet de "retirer en toute sécurité et sans cicatrice" les grains de beauté.

Les personnes faisant ce choix courent "un risque réel pour leur santé" en ne traitant pas un problème potentiel, d'après les dermatologues.

Ils rappellent qu'un grain de beauté doit être d'abord examiné au microscope par le médecin.

S'il est bénin, les dermatologues "préfèrent dissuader de faire une intervention". Si en revanche il y a un soupçon, l'intervention (exérèse du naevus) consiste à inciser une zone plus large par précaution.

La cicatrice est "un passage obligé", insistent les dermatologues.

Promettre de ne pas en laisser est mensonger selon eux: "la technique promue (...) provoque une destruction aveugle de la lésion, sans possibilité de contrôle, et laisse obligatoirement une cicatrice".

"De plus, une destruction incomplète peut être suivie de résurgence de la lésion qui sera difficile à interpréter si on ne dispose pas d'un examen en laboratoire de la lésion initiale", a déploré le Syndicat.

L'apparition d'un grain de beauté chez l'adulte est parfois le signe d'un mélanome, le plus dangereux des cancers de la peau. L'enlever soi-même est fortement déconseillé.

Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes
Plus obèses, fumeurs et malades: la mauvaise santé des Américains ruraux
L'Ordre des médecins prend ses distances avec l'homéopathie
La santé mentale des réfugiés, une urgence oubliée des politiques publiques
Pesticides : premier procès sur des possibles effets cancérigènes du RoundUp
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme maladie par l'OMS
De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.026 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.