ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 21 Juin 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 02/05/2018 à 16:47


Un nouveau casque d'imagerie cérébrale pour mieux mesurer l'activité du cerveau



Des chercheurs ont présenté mercredi un nouveau casque d'imagerie cérébrale, plus léger, permettant de reconstituer l'activité du cerveau alors que le patient vaque librement à ses occupations, élargissant ainsi le champ des possibles de l'examen.

"Cela nous permet d'étudier des choses que nous n'avons jamais pu étudier auparavant", explique Gareth Barnes de l'University College de Londres, coauteur d'une étude publiée dans la revue Nature.

S'il existe déjà des casques d'électroencéphalographie (EEG) détectant l'activité électrique du cerveau, la technique d'imagerie cérébrale dite magnétoencéphalographie (MEG) reste, elle, très encombrante.

Pourtant cette méthode, en analysant les champs magnétiques induits par les impulsions électriques des cellules du cerveau, permet d'obtenir une image quasi instantanée de l'activité cérébrale et d'étudier ainsi les fonctions sensorielles, motrices et cognitives du cerveau.

Actuellement, les capteurs nécessaires à cet examen doivent être maintenus à - 269 degrés Celsius et nécessitent une technologie de refroidissement encombrante. Les appareils, extrêmement sophistiqués, atteignent la demi-tonne.

Pour créer leur prototype, les chercheurs ont utilisé un nouveau type de capteurs, très légers et pouvant fonctionner à température ambiante. 

Hocher la tête, s'étirer, boire du thé ou même jouer au ping-pong: "notre scanner peut-être porté comme un casque, ce qui signifie que les gens peuvent faire des choses et se déplacer librement", explique Gareth Barnes.

De plus, ce prototype permet de mener les examens sur un panel plus large d'individus. Avec les appareils traditionnels, le patient doit en effet rester parfaitement immobile le temps de l'examen. Impossible pour certains enfants, les épileptiques ou encore les patients atteints de troubles neurodégénératifs comme la maladie de Parkinson. 

Les chercheurs mettent en avant un autre avantage à leur "casque": sans le système de refroidissement, les électrodes peuvent être placées directement sur le cuir chevelu, au plus près du cerveau. "Cela augmente la quantité de signal que nous recevons", explique Matthew Brookes de l'Université de Nottingham, coauteur de l'étude.

A2mac1, le champion français qui vend les secrets des voitures
La commande vocale change la manière de faire les courses
Des lycéens inventent une fleur connectée pour mieux connaître les abeilles
En Chine, un robot-professeur pour garder les tout-petits
Pendant la Coupe du monde les murs russes ont des oreilles, prévient Washington
Dans un atelier d'outils de neuroradiologie, des techniques de haute couture
Le bitcoin, une monnaie décentralisée mais surtout très concentrée
Jeux vidéos: pour Ubisoft, l'avenir passe par les fans et les stars de cinéma
Le Vietnam verrouille internet
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.