ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Octobre 2018

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 16:44


Une consommation trop élevée de boissons sucrées augmente le risque de mortalité



Les individus qui consomment en grande quantité des breuvages sucrés ont plus de risques de mourir de maladie cardiaque ou d'autres causes, selon une étude publiée par l'American College of Cardiology (ACC).

L'étude a regardé la consommation de boissons sucrées non alcoolisées ("softs drinks"), fruitées, de sodas et jus de fruits chez 17.930 personnes de plus de 45 ans sans antécédents de diabète ou d'accidents cardiaques et a étudié les effets sur la santé en général et le nombre de décès par maladie cardiaque.

Si consommer trop de boissons sucrées peut favoriser des maladies chroniques telles que l'obésité et des troubles métaboliques (tension artérielle, cholestérol, triglycérides), ces nouveaux travaux ajoutent les problèmes cardiaques à la liste des pathologies associées.

D'après les résultats, 25% des plus gros consommateurs de boissons sucrées (plus d'un demi-litre par jour), avaient deux fois plus de risque de mourir d'insuffisance coronarienne par rapport aux 25% ayant la consommation la plus basse (0.028 litres chaque jour). Cette association a également été observée sur le risque accru de décès toutes causes confondus, y compris d'autres maladies cardiovasculaires.

Les travaux ont également étudié si la consommation de boissons sucrées avait les mêmes effets néfastes sur la santé que la prise d'aliments sucrés. Contrairement aux liquides, les sucres consommés dans les desserts, les produits du petit déjeuner ou ceux transformés qui contiennent des sucres et sirops ajoutés, n'entraîneraient pas une augmentation du risque de mortalité, a constaté l'étude.

Pour expliquer ce phénomène, les chercheurs suggèrent que l'organisme métabolise différemment les ingrédients sucrés solides. Selon le Dr Jean Wesh, auteur de l'étude et chercheuse à l'université Emory à Atlanta, " la quantité et la fréquence de consommation des boissons sucrées, couplées au fait qu''elles contiennent peu d'autres substances nutritives, aboutit à un flot de sucres qui doivent être métabolisés. Quand les gens consomment des sucres contenus dans des produits alimentaires il y a souvent d'autres substances nutritives comme des graisses ou des protéines qui ralentissent le métabolisme et peuvent expliquer l'effet différent entre les deux".

Ces résultats ont été présentés lors des sessions scientifiques de l'American College of Cardiology (ACC) 2018 à Orlando du 10 au 12 mars.

Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Une très rare maladie infantile paralysante inquiète les autorités aux Etats-Unis
La lumière bleue de nos écrans, nouvelle cible de la cosmétique
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Le cannabis, nouvel eldorado des géants de l'alcool?
Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement, conclut une expérience américaine
Près d'un Français sur trois a renoncé à des soins ces derniers mois
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Iter: des dizaines d'années et des milliards d'euros pour un chantier titanesque
Dans les mers australes, des albatros espions sur la trace de pêches illégales
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.048 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.