ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 24 Mars 2019

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 16:44


Une consommation trop élevée de boissons sucrées augmente le risque de mortalité



Les individus qui consomment en grande quantité des breuvages sucrés ont plus de risques de mourir de maladie cardiaque ou d'autres causes, selon une étude publiée par l'American College of Cardiology (ACC).

L'étude a regardé la consommation de boissons sucrées non alcoolisées ("softs drinks"), fruitées, de sodas et jus de fruits chez 17.930 personnes de plus de 45 ans sans antécédents de diabète ou d'accidents cardiaques et a étudié les effets sur la santé en général et le nombre de décès par maladie cardiaque.

Si consommer trop de boissons sucrées peut favoriser des maladies chroniques telles que l'obésité et des troubles métaboliques (tension artérielle, cholestérol, triglycérides), ces nouveaux travaux ajoutent les problèmes cardiaques à la liste des pathologies associées.

D'après les résultats, 25% des plus gros consommateurs de boissons sucrées (plus d'un demi-litre par jour), avaient deux fois plus de risque de mourir d'insuffisance coronarienne par rapport aux 25% ayant la consommation la plus basse (0.028 litres chaque jour). Cette association a également été observée sur le risque accru de décès toutes causes confondus, y compris d'autres maladies cardiovasculaires.

Les travaux ont également étudié si la consommation de boissons sucrées avait les mêmes effets néfastes sur la santé que la prise d'aliments sucrés. Contrairement aux liquides, les sucres consommés dans les desserts, les produits du petit déjeuner ou ceux transformés qui contiennent des sucres et sirops ajoutés, n'entraîneraient pas une augmentation du risque de mortalité, a constaté l'étude.

Pour expliquer ce phénomène, les chercheurs suggèrent que l'organisme métabolise différemment les ingrédients sucrés solides. Selon le Dr Jean Wesh, auteur de l'étude et chercheuse à l'université Emory à Atlanta, " la quantité et la fréquence de consommation des boissons sucrées, couplées au fait qu''elles contiennent peu d'autres substances nutritives, aboutit à un flot de sucres qui doivent être métabolisés. Quand les gens consomment des sucres contenus dans des produits alimentaires il y a souvent d'autres substances nutritives comme des graisses ou des protéines qui ralentissent le métabolisme et peuvent expliquer l'effet différent entre les deux".

Ces résultats ont été présentés lors des sessions scientifiques de l'American College of Cardiology (ACC) 2018 à Orlando du 10 au 12 mars.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
La pratique d'un sport en équipe associée à une réduction des risques de dépression chez les garçons de 9-11 ans
Journée nationale du sommeil : comment trouver son rythme idéal ?
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, dénonce la CLCV
Ebola en RDC: un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l'Est
Les lingettes contenant un conservateur toxique ne doivent pas être utilisées sur les fesses des bébés
Papillomavirus: appel pour la vaccination des filles mais aussi des garçons
Possible d'éradiquer la tuberculose en 25 ans, avec de l'argent
Boire du thé très chaud augmente les risques de cancer de l'œsophage
La grippe à l'origine de 7.200 décès, l'épidémie bientôt terminée
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.037 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.