ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 18 Juin 2018

SANTE - Publié le 23/04/2018 à 22:24


Faut-il bannir les petits canards de nos baignoires ?



La curiosité des scientifiques n'a pas de limites : des chercheurs suisses et américains ont étudié de près les canards en plastique qui flottent dans les bains des petits -- et parfois aussi des grands. Et le résultat est peu ragoûtant.

Dans un communiqué intitulé Les vilains petits canards de bain et publié mardi par le Conseil fédéral suisse, les conclusions de l'étude sont sans appel : tout corps en plastique plongé dans un liquide déjà pollué par nos ablutions devient une véritable bombe à bactéries et champignons.

Pour y parvenir, une équipe de chercheurs de l'Institut de recherche sur l'eau Eawag, de l'École polytechnique fédérale de Zurich, et de l'Université de l'Illinois, aux États-Unis, avait placé des canards neufs pendant onze semaines dans de l'eau propre et un autre groupe de canards dans de « l'eau de bain usagée contenant des restes de savon, de la saleté, de la sueur et des bactéries accompagnatrices du corps humain ».

Les canards découpés et examinés au laboratoire ont révélé qu'entre 5 et 75 millions de cellules avaient trouvé place sur chaque centimètre carré de surface.

Les canards exposés à de l'eau de bain sale étaient porteurs de champignons, et 80 % de tous les canards étudiés avaient développé des germes potentiellement pathogènes, notamment des légionelles et des bactéries très résistantes.

Le problème vient surtout de l'intérieur du jouet, difficile à nettoyer. « Lorsque l'enfant appuie sur leur ventre pour faire gicler de l'eau, il n'est ainsi pas rare que le jet soit de couleur brune », souligne l'étude.

« Cela peut renforcer leurs défenses immunitaires. À ce moment-là, c'est plutôt positif », commente très sérieusement le microbiologiste Frederik Hammes, de l'Eawag, cité dans le communiqué. « Mais, souligne-t-il, cela peut également provoquer des irritations des yeux et des oreilles ou des infections gastro-intestinales plus problématiques. »

Faut-il donc renoncer aux canards de bain ou les nettoyer en profondeur après chaque utilisation, interrogent les auteurs de l'étude. Ou bien, comme certains le recommandent sur Internet, boucher les trous des vilains petits canards afin d'empêcher les giclées ?

M. Hammes suggère une solution plus scientifique : durcir la réglementation sur les polymères utilisés dans la fabrication des jouets destinés à flotter dans nos baignoires.

De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline
Une séance de gymnastique de l'oeil contre le stress des urgences ?
Les professionnels du lait alertent sur la confusion avec les jus végétaux
La barre des 6.000 greffes par an dépassée pour la première fois
La télémédecine remboursée à partir de septembre
UFC-Que choisir dénonce "l'explosion" des tarifs des complémentaires
Le don d'organes, une chaîne de vie
Flambée de rougeole en Ukraine : 20.500 malades dont 11 morts cette année
Le QI baisse en raison de l'environnement culturel, selon une étude
Un tiers des Américains prennent des médicaments pouvant causer des dépressions
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Colombie: la paix dévoile des merveilles d'art rupestre cachées dans la jungle
La technique s'améliore pour greffer des organes infectés par l'hépatite C
L'accélérateur de particules du Cern entame sa mue pour multiplier les collisions
Avec plus de 1.400 séismes en un mois, Mayotte vit dans l'angoisse
Turquie: Canal Istanbul, dernier projet fou d'Erdogan
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.