ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Octobre 2018

SANTE - Publié le 23/04/2018 à 22:24


Faut-il bannir les petits canards de nos baignoires ?



La curiosité des scientifiques n'a pas de limites : des chercheurs suisses et américains ont étudié de près les canards en plastique qui flottent dans les bains des petits -- et parfois aussi des grands. Et le résultat est peu ragoûtant.

Dans un communiqué intitulé Les vilains petits canards de bain et publié mardi par le Conseil fédéral suisse, les conclusions de l'étude sont sans appel : tout corps en plastique plongé dans un liquide déjà pollué par nos ablutions devient une véritable bombe à bactéries et champignons.

Pour y parvenir, une équipe de chercheurs de l'Institut de recherche sur l'eau Eawag, de l'École polytechnique fédérale de Zurich, et de l'Université de l'Illinois, aux États-Unis, avait placé des canards neufs pendant onze semaines dans de l'eau propre et un autre groupe de canards dans de « l'eau de bain usagée contenant des restes de savon, de la saleté, de la sueur et des bactéries accompagnatrices du corps humain ».

Les canards découpés et examinés au laboratoire ont révélé qu'entre 5 et 75 millions de cellules avaient trouvé place sur chaque centimètre carré de surface.

Les canards exposés à de l'eau de bain sale étaient porteurs de champignons, et 80 % de tous les canards étudiés avaient développé des germes potentiellement pathogènes, notamment des légionelles et des bactéries très résistantes.

Le problème vient surtout de l'intérieur du jouet, difficile à nettoyer. « Lorsque l'enfant appuie sur leur ventre pour faire gicler de l'eau, il n'est ainsi pas rare que le jet soit de couleur brune », souligne l'étude.

« Cela peut renforcer leurs défenses immunitaires. À ce moment-là, c'est plutôt positif », commente très sérieusement le microbiologiste Frederik Hammes, de l'Eawag, cité dans le communiqué. « Mais, souligne-t-il, cela peut également provoquer des irritations des yeux et des oreilles ou des infections gastro-intestinales plus problématiques. »

Faut-il donc renoncer aux canards de bain ou les nettoyer en profondeur après chaque utilisation, interrogent les auteurs de l'étude. Ou bien, comme certains le recommandent sur Internet, boucher les trous des vilains petits canards afin d'empêcher les giclées ?

M. Hammes suggère une solution plus scientifique : durcir la réglementation sur les polymères utilisés dans la fabrication des jouets destinés à flotter dans nos baignoires.

Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Une très rare maladie infantile paralysante inquiète les autorités aux Etats-Unis
La lumière bleue de nos écrans, nouvelle cible de la cosmétique
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Le cannabis, nouvel eldorado des géants de l'alcool?
Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement, conclut une expérience américaine
Près d'un Français sur trois a renoncé à des soins ces derniers mois
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Iter: des dizaines d'années et des milliards d'euros pour un chantier titanesque
Dans les mers australes, des albatros espions sur la trace de pêches illégales
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.049 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.