ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 19 Août 2018

SANTE - Publié le 23/04/2018 à 22:24


Faut-il bannir les petits canards de nos baignoires ?



La curiosité des scientifiques n'a pas de limites : des chercheurs suisses et américains ont étudié de près les canards en plastique qui flottent dans les bains des petits -- et parfois aussi des grands. Et le résultat est peu ragoûtant.

Dans un communiqué intitulé Les vilains petits canards de bain et publié mardi par le Conseil fédéral suisse, les conclusions de l'étude sont sans appel : tout corps en plastique plongé dans un liquide déjà pollué par nos ablutions devient une véritable bombe à bactéries et champignons.

Pour y parvenir, une équipe de chercheurs de l'Institut de recherche sur l'eau Eawag, de l'École polytechnique fédérale de Zurich, et de l'Université de l'Illinois, aux États-Unis, avait placé des canards neufs pendant onze semaines dans de l'eau propre et un autre groupe de canards dans de « l'eau de bain usagée contenant des restes de savon, de la saleté, de la sueur et des bactéries accompagnatrices du corps humain ».

Les canards découpés et examinés au laboratoire ont révélé qu'entre 5 et 75 millions de cellules avaient trouvé place sur chaque centimètre carré de surface.

Les canards exposés à de l'eau de bain sale étaient porteurs de champignons, et 80 % de tous les canards étudiés avaient développé des germes potentiellement pathogènes, notamment des légionelles et des bactéries très résistantes.

Le problème vient surtout de l'intérieur du jouet, difficile à nettoyer. « Lorsque l'enfant appuie sur leur ventre pour faire gicler de l'eau, il n'est ainsi pas rare que le jet soit de couleur brune », souligne l'étude.

« Cela peut renforcer leurs défenses immunitaires. À ce moment-là, c'est plutôt positif », commente très sérieusement le microbiologiste Frederik Hammes, de l'Eawag, cité dans le communiqué. « Mais, souligne-t-il, cela peut également provoquer des irritations des yeux et des oreilles ou des infections gastro-intestinales plus problématiques. »

Faut-il donc renoncer aux canards de bain ou les nettoyer en profondeur après chaque utilisation, interrogent les auteurs de l'étude. Ou bien, comme certains le recommandent sur Internet, boucher les trous des vilains petits canards afin d'empêcher les giclées ?

M. Hammes suggère une solution plus scientifique : durcir la réglementation sur les polymères utilisés dans la fabrication des jouets destinés à flotter dans nos baignoires.

Une étude montre que le vélo est la forme de transport la plus saine en ville
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
La prévention contre l'excès de sel devrait se concentrer sur la Chine
Blanchiment de la peau: comment ça marche
Trouble de l'attention chez l'enfant: une étude conforte la Ritaline
Des algues dans l'assiette, oui, mais attention à l'excès d'iode
En cas d'infarctus, une femme survit davantage avec un médecin femme
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une étude montre que le vélo est la forme de transport la plus saine en ville
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Moins de deux enfants? En Chine, on propose de vous taxer
Tefé, une ville au coeur de l'Amazonie brésilienne
 LES PLUS LUS 
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé
Naissances en série au zoo d'Amnéville
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.022 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.