ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 18 Juin 2018

SANTE - Publié le 23/04/2018 à 22:22


Un secret du corps humain dévoilé grâce à un minuscule microscope



Un mini microscope conçu par une entreprise française a permis de découvrir une structure de l'anatomie humaine passée jusque-là inaperçue, qui pourrait jouer un rôle dans la propagation des cancers.

Dans une étude publiée cette semaine par la revue Scientific Reports, des chercheurs américains relatent la découverte de ce qu'ils considèrent comme un possible nouvel organe, l'interstitium.

Si d'autres scientifiques contestent le terme «organe», qu'ils jugent exagéré, cette découverte pourrait avoir des implications pour une meilleure connaissance du cancer.

L'interstitium est un vaste réseau de tissus présent sous la peau, le long de certains organes (poumons, systèmes digestif et urinaire...) ou autour des artères et des veines.

On croyait jusque-là que ces tissus étaient compacts. En réalité, selon cette étude, ils sont constitués d'une multitude de compartiments remplis de fluide.

Les auteurs de l'étude comparent ces tissus à «une autoroute de fluide en mouvement» qui pourrait ainsi favoriser la propagation du cancer dans tout le corps.

La structure de ces tissus est longtemps restée inconnue à cause des techniques classiques de microscopie. Pour observer un tissu au microscope, on le prélève, on le prépare avec des produits chimiques et on le découpe en fines lamelles.

Problème dans le cas de l'interstitium: cette technique le vide de ses fluides et l'écrase «à la manière d'un immeuble qui s'effondre», selon le communiqué des auteurs de l'étude. Conséquence: au microscope, ces tissus paraissent compacts, à tort.

C'est une nouvelle technique, développée par l'entreprise française Mauna Kea Technologies, qui a permis aux chercheurs de découvrir la vraie nature de ces tissus. Cette technique, l'endomicroscopie confocale laser, consiste à placer un minuscule microscope directement dans le corps des patients.

«On observe les tissus dans leur environnement naturel, in vivo, ce qui permet aux médecins d'améliorer considérablement le diagnostic et le traitement dans un certain nombre de pathologies», explique à l'AFP Sacha Loiseau, directeur général et fondateur de Mauna Kea Technologies.

Dans le cas de l'interstitium, la découverte a été faite par hasard, lors de l'examen des voies biliaires d'un patient au moyen de cette technique.

Elle se base sur l'utilisation de fibre optique combinée à un système de balayage laser.

«Le docteur met un endoscope dans le corps du patient, et notre petite sonde (de 0,8 à 2,5 millimètres selon les modèles) rentre dans l'endoscope et se positionne sur l'endroit voulu», explique M. Loiseau, dont la société opère essentiellement aux États-Unis et en Chine.

Les indications pour lesquelles cette technologie est la plus utilisée sont les problèmes gastro-oesophagiens, le cancer du pancréas, de la vessie, du poumon ou les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin comme la maladie de Crohn.

De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline
Une séance de gymnastique de l'oeil contre le stress des urgences ?
Les professionnels du lait alertent sur la confusion avec les jus végétaux
La barre des 6.000 greffes par an dépassée pour la première fois
La télémédecine remboursée à partir de septembre
UFC-Que choisir dénonce "l'explosion" des tarifs des complémentaires
Le don d'organes, une chaîne de vie
Flambée de rougeole en Ukraine : 20.500 malades dont 11 morts cette année
Le QI baisse en raison de l'environnement culturel, selon une étude
Un tiers des Américains prennent des médicaments pouvant causer des dépressions
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Colombie: la paix dévoile des merveilles d'art rupestre cachées dans la jungle
La technique s'améliore pour greffer des organes infectés par l'hépatite C
L'accélérateur de particules du Cern entame sa mue pour multiplier les collisions
Avec plus de 1.400 séismes en un mois, Mayotte vit dans l'angoisse
Turquie: Canal Istanbul, dernier projet fou d'Erdogan
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.027 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.