ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 16 Janvier 2019

SCIENCE - Publié le 30/11/2017 à 13:46


Des analyses confortent la tradition sur le lieu du tombeau du Christ



Des analyses sur le site communément considéré comme la tombe de Jésus à Jérusalem ont daté du IVe siècle des matériaux retrouvés sur place, confortant la tradition, a indiqué mardi une scientifique impliquée dans les travaux.

Si elles ne fournissent pas de preuve que le Christ a bien été enterré à cet endroit, ces analyses sont cohérentes avec la croyance selon laquelle les Romains y avaient érigé un monument environ 300 ans après la mort de Jésus.

C'est la première fois que de telles analyses sont conduites sur ce site, où a plus tard été édifiée l'église du Saint-Sépulcre, dans la vieille ville de Jérusalem.

Elles font suite à l'ouverture, en octobre 2016, de la tombe présumée du Christ pour la première fois depuis au moins deux siècles.

La plaque de marbre recouvrant la tombe, qui se trouve à l'intérieur d'un édicule lui-même situé dans l'église du Saint-Sépulcre, avait alors été déplacée durant trois jours dans le cadre de travaux de restauration de cet édicule.

Jointe au téléphone par l'AFP, la scientifique coordonnant les travaux de restauration, Antonia Moropoulou, a indiqué que le mortier scellant la plaque de marbre à la tombe datait du IVe siècle de l'ère chrétienne.

Ces conclusions sont en accord avec des écrits historiques selon lesquels les Romains avaient construit sur le site un monument autour de 326, sous le règne de Constantin Ier, qui favorisa l'essor du christianisme dans l'empire.

"C'est une découverte très importante qui confirme, comme cela est historiquement prouvé, que c'est Constantin le Grand qui a fait recouvrir de marbre la roche de la tombe du Christ", a expliqué Mme Moropoulou, spécialiste de la conservation à l'Université nationale technique d'Athènes.

La datation du mortier reflète une continuité historique sur le site, à travers l'ère byzantine, les Croisades, la Renaissance et au-delà, a-t-elle dit.

Selon la tradition chrétienne, le corps de Jésus a été posé sur un lit funéraire taillé dans le roc à la suite de sa crucifixion par les Romains en l'an 30 ou 33.

Les chrétiens croient que le Christ est ressuscité et que sa dépouille avait disparu quand des femmes sont venues oindre son corps trois jours après son enterrement.

Au IVe siècle, Constantin avait ordonné que soit construit sur les lieux un vaste complexe chrétien, à une époque où l'Empire romain commençait à se convertir au christianisme.

Depuis, plusieurs constructions se sont succédé sur le site présumé du tombeau de Jésus.

L'édicule actuel, qui attire de nombreux pèlerins chrétiens, a été bâti en 1809-1810 dans le style baroque ottoman après un incendie qui avait endommagé la basilique. Sa récente restauration a pris neuf mois et s'est achevée en mars.

Archéologie en mer: sur la piste de la Cordelière et du Regent, l'énigme de Sud Minou 1
Egypte: un bas-relief pharaonique de Karnak rapatrié de Grande-Bretagne
Un fossile de cerf préhistorique très bien conservé découvert en Argentine
Un tsunami a frappé en 1076 le sud de la Chine, aujourd'hui densément peuplé
Mexique : 1ère découverte d'un temple dédié au dieu aztèque Xipe Totec
Israël: des bustes de l'époque romaine découverts par une promeneuse
La NASA célèbre le Nouvel An avec un survol historique d'Ultima Thule
Égypte: découverte d'une tombe vieille de plus de 4400 ans
Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.