ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 19 Juillet 2018

PLANETE - Publié le 30/11/2017 à 13:07


Résistance aux antibiotiques: un lien avec l'usage de pénicilline dans les élevages



La résistance des bactéries à l'un des antibiotiques les plus courants, l'ampicilline, est antérieure à son utilisation chez l'homme et pourrait avoir été causée par l'administration de pénicilline au bétail dans les années 50, selon une étude publiée jeudi.

"Les résidus d'antibiotiques dans les environnements agricoles des années 1950, tels que le fumier, la terre, et les eaux, ont pu avoir un impact bien supérieur à ce que l'on pensait sur la propagation de la résistance à l'ampicilline", estime le docteur François-Xavier Weill, de l'institut Pasteur, qui a dirigé ces recherches. Leur résultat est paru dans la revue spécialisée The Lancet Infectious Diseases.

"Il est urgent de réévaluer l'usage des antibiotiques chez l'animal", poursuit le docteur Weill, qui prône "une veille étroite des résistances bactériennes, à la fois chez l'homme et chez l'animal, et ce à l'échelle mondiale".

Début novembre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté les éleveurs à ne plus du tout utiliser d'antibiotiques sur les animaux sains, afin de prévenir la propagation de la résistance à ces médicaments.

L'ampicilline, une pénicilline de synthèse, a été commercialisée en Europe en 1961. Or, les premières épidémies provoquées par des bactéries résistantes à cet antibiotique ont été observées chez l'homme peu de temps après, à partir de 1962.

Intrigués par ce délai très court, les chercheurs français ont étudié les propriétés génétiques des bactéries résistantes.

Ils ont découvert "que des bactéries possédant des gènes capables de transmettre la résistance à l'ampicilline sont en fait apparues, de façon inattendue, dès la fin des années 1950", explique l'Institut Pasteur dans un communiqué.

"L'émergence de cette résistance à l'ampicilline pourrait être due à l'utilisation dans les élevages de pénicilline G", jugent les chercheurs.

Selon eux, les gènes de la résistance peuvent être transférés entre des souches de bactéries quand celles-ci sont exposées à des niveaux relativement faibles de pénicilline G, semblables aux doses utilisées à l'époque dans les élevages.

Découverte par Alexandre Fleming en 1928 et produite en masse pendant la Seconde Guerre mondiale, la pénicilline G a été utilisée dès les années 50 dans les élevages en Amérique du Nord et en Europe, pour faire grossir les animaux et donc augmenter leur valeur marchande.

L'augmentation de la résistance aux antibiotiques est une source d'inquiétude pour les autorités sanitaires mondiales et l'OMS tire régulièrement la sonnette d'alarme.

"Il est estimé que, d'ici 2050, cette résistance fera plus de 10 millions de victimes dans le monde", assurent les auteurs de l'étude.

Eau et toilettes: encore des centaines d'années à attendre pour de nombreux pays
Kenya: un neuvième rhinocéros mort après avoir été déplacé
Indonésie: une foule en colère massacre près de 300 crocodiles
Chine: plongée en eau vraiment trouble
Le coût du soutien aux énergies renouvelables va augmenter en 2019
Eruption à Hawaï: 23 blessés dans un tour en bateau, nouvelle île de lave
Une inquiétante zone morte ne cesse de s'étendre en mer d'Arabie
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Eau et toilettes: encore des centaines d'années à attendre pour de nombreux pays
Comme sur des roulettes, le robot livreur débarque en Chine
Un demi-siècle après le Concorde, une start-up vise un futur supersonique
Kenya: un neuvième rhinocéros mort après avoir été déplacé
Sida: trois porteurs du virus sur cinq ont maintenant accès aux traitements
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.