ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Octobre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 26/09/2017 à 16:22


MATISSE, un nouvel outil pour comprendre la formation des planètes



La France s'apprête à expédier au Chili un instrument, baptisé MATISSE, qui sera installé sur l'observatoire astronomique VLT (Very Large Telescope) et permettra de mieux comprendre la formation de la Terre et des planètes.

Cet instrument, dont la France a la responsabilité auprès de l'Observatoire européen austral (ESO), est l'aboutissement de quinze années d'étude et de développement, a souligné lundi le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) dans un communiqué. Il vient de subir une année de tests à l'Observatoire de la Côte d'Azur à Nice.

La mission de MATISSE sera d'observer les disques "protoplanétaires", faits de gaz et de poussières, qui entourent les étoiles jeunes et qui sont "les briques élémentaires" à l'origine de la formation des planètes, indique le CNRS.

MATISSE (Multi AperTure mid-Infrared SpectroScopic Experiment) sera acheminé début octobre 2017 vers le désert de l'Atacama au Chili, pour être installé sur le VLT de l'ESO.

Huit à dix mois de validation des performances dans les conditions réelles seront ensuite nécessaires pour que l'instrument soit mis à disposition des chercheurs.

L'instrument leur permettra d'observer le ciel avec un niveau de détails inégalé dans le domaine de l'infrarouge moyen (3 à 13 microns de longueur d'onde) et de recombiner la lumière de quatre des huit télescopes du VLT.

"L'environnement des étoiles plus jeunes que notre Soleil, difficilement observé jusqu'à maintenant, va nous révéler les conditions dans lesquelles se forment les planètes de différents types: géantes et gazeuses comme Jupiter, ou rocheuses et de taille plus modeste comme la Terre", note le CNRS.

"MATISSE va opérer dans la même gamme de longueur d'onde que le télescope spatial James Webb, qui sera lancé en 2018 par la NASA, et dont il sera très complémentaire", souligne Bruno Lopez, responsable du projet Matisse.

"Le projet est d'envergure internationale, avec quatre instituts partenaires européens" (trois allemands, un néerlandais), relève-t-il.

La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Un géant cosmique débusqué dans sa prime jeunesse
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
Incident avec une fusée Soyouz: la mission de David Saint-Jacques menacée
La sonde japonaise Hayabusa2 touchera son astéroïde plus tard que prévu
Embarquement imminent pour les passagers du plus long vol au monde
Israël: le lancement de la première sonde sur la Lune retardé à 2019
La compagnie spatiale de Jeff Bezos remporte un contrat avec l'armée américaine
Le télescope spatial Hubble à l'arrêt
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Iter: des dizaines d'années et des milliards d'euros pour un chantier titanesque
Dans les mers australes, des albatros espions sur la trace de pêches illégales
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.091 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.