ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 27 Mai 2018

RECHERCHE - Publié le 26/09/2017 à 16:20


Une nouvelle forme de paludisme atteint le Vietnam



        
Une forme de paludisme résistant au traitement standard, détectée pour la première fois en 2007 au Cambodge, s'est propagée au Vietnam, ont mis en garde vendredi des chercheurs, appelant à agir avant sa propagation à d'autres zones comme l'Inde ou l'Afrique.

"Cela s'est répandu comme une traînée de poudre au Vietnam", a expliqué à l'AFP le professeur Arjen Dondorp, responsable de l'unité de recherche en médecine tropicale de l'université Mahidol à Bangkok et co-auteur d'un article publié jeudi dans la revue scientifique The Lancet Infectious Diseases sur le sujet.

"Cela a commencé il y a dix ans dans l'ouest du Cambodge... Le Cambodge a déjà adopté un nouveau traitement, qui devrait tenir un ou deux ans. Le Vietnam doit changer aussi", a ajouté ce responsable, tout juste rentré d'une mission au Vietnam.

Détectée pour la première fois dans l'ouest du Cambodge en 2007, cette forme de paludisme s'est ensuite propagée dans le nord-est de la Thaïlande, le sud du Laos et l'est de la Birmanie, montrait déjà une étude publiée en février 2017 par le docteur Dondorp et ses collègues dans The Lancet Infectious Diseases.

"Le risque, c'est que cela se propage à l'Inde et à l'Afrique", met en garde le professeur Dondorp.

Le paludisme, provoqué par des parasites transmis à l'homme lors de piqûres d'insectes, a touché, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au moins 212 millions de personnes en 2015 et fait au moins 429.000 morts, surtout des enfants en Afrique subsaharienne.

Pour les spécialistes des maladies tropicales, l'émergence de la nouvelle souche en Asie du Sud-Est a de quoi inquiéter, même si pour l'heure la population infectée reste limitée.

Deux vagues de malaria résistant aux traitements standards étaient apparues dans les années 1950/1960 en Asie du Sud-Est puis s'étaient répandues en Inde et en Afrique où elles ont fait des millions de morts.

Arjen Dondorp coordonne aussi le programme du Fonds mondial contre le paludisme dans les cinq pays du Grand Mékong (Thaïlande, Cambodge, Vietnam, Laos et Birmanie), doté d'un budget conséquent de 243 millions de dollars sur trois ans (2017 à 2020), dans le cadre d'un effort mondial pour arrêter cette dernière génération de paludisme.

Il préconise des traitements à un stade précoce de la maladie, et les équipes qu'il coordonne sillonnent dans ce but les villages du Cambodge mais aussi désormais, au Vietnam.

Musique: bide ou carton ? Des chercheurs disent pouvoir prédire le succès
Découverte d'une molécule prometteuse contre la sclérose en plaques
Les fourmis, une source future de médicaments ?
Découverte montréalaise contre le cancer du sein
Des structures embryonnaires créées sans passer par la fécondation
Il y a cinq formes de diabète et non deux, estiment des chercheurs
Comment mieux effacer les tatouages? La science a son idée
Etudier l'huître pour mieux comprendre le développement des cancers
Carmat fait part d'avancées dans l'essai clinique pivot de son coeur artificiel
Le nombre de gènes connus de la dépression triple
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Alzheimer: vers un possible déremboursement des médicaments
En Afrique du Sud, mariage astronomique inédit pour mieux scruter l'univers
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
Près d’un tiers des hommes auraient préféré ne pas être présents lors de la naissance de leur bébé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.