ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Mai 2018

SANTE - Publié le 26/09/2017 à 16:16


Changements au travail: les effets sur la santé dépendent de l'information des salariés



        
Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés mais leurs effets "dépendent beaucoup de la qualité de l'information des salariés", et encore plus de leur participation à la décision, selon une étude du ministère du Travail publiée lundi.

Parmi les salariés ayant connu au moins un changement important, 14% signalent un symptôme dépressif, contre 9% pour les autres, selon cette étude de la Dares, le service des statistiques du ministère.

En 2013, 24% des salariés disent "craindre pour leur emploi dans l'année qui vient" et 21% disent "vivre des changements imprévisibles", selon l'étude. Celle-ci s'appuie sur les données de l'enquête Conditions de travail Insee/Dares 2013, menée auprès d'un échantillon de 34.000 personnes en emploi, interrogées en face à face.

Craindre pour son emploi peut parfois englober une crainte de la dégradation de ses conditions de travail, souligne la Dares, en évoquant le cas des fonctionnaires.

Une enquête de l'Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA) avait montré en 2013 que le premier facteur de stress au travail en Europe était "la réorganisation du travail ou l'insécurité de l'emploi", avant "la charge de travail", le "harcèlement" ou le "manque de soutien des collègues et des supérieurs", rappelle la Dares.

Plus les salariés ressentent fortement de l'insécurité, plus souvent ils présentent des symptômes dépressifs. Parmi ceux qui à la fois craignent pour leur emploi et vivent des changements (7% de l'ensemble des salariés), 28% présentent un symptôme dépressif, un risque 2,8 fois supérieur à ceux qui ne craignent rien.

La participation des salariés est-elle de nature à diminuer ce risque? L'étude répond positivement. Parmi les salariés qui font part d'au moins un changement, 56% estiment "avoir reçu une information suffisante et adaptée" et 17% ont eu "l'impression d'avoir une influence sur la mise en oeuvre de ces changements". Chez ces derniers, seulement 6% présentent un symptôme dépressif, contre 21% chez ceux qui estiment n'avoir été ni informés ni consultés. Ceux qui ont été consultés mais pas écoutés sont 13% à être atteints.

En 2013, les changements ont concerné quatre salariés français sur dix (au moins un changement pour 39%), selon l'étude de la Dares. Les plus cités concernent "l'organisation du travail", les "techniques utilisées", "une restructuration ou déménagement", un "rachat ou changement dans l'équipe de direction", devant un plan de licenciements.

Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
Un chirurgien français réussit une greffe de trachée
États généraux de la bioéthique: fin du débat citoyen, place à la synthèse
Greffes et dons d'organes: jusqu'où aller?
Le dioxyde de titane, un additif controversé
La carte Vitale, 20 ans et encore verte pour son âge
Le diabète, enjeu sanitaire planétaire et affaire de gros sous
La France veut bannir les nanoparticules de dioxyde de titane de l'alimentation
Un nouveau traitement contre la migraine approuvé aux États-Unis
Un homme tué en Floride dans l'explosion de sa cigarette électronique
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
Un chirurgien français réussit une greffe de trachée
États généraux de la bioéthique: fin du débat citoyen, place à la synthèse
Greffes et dons d'organes: jusqu'où aller?
Nouveaux tests des Sea Bubbles, taxis volants, sur la Seine
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
Les légumes verts pourraient retarder le déclin cérébral
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.