ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Mai 2018

PLANETE - Publié le 26/09/2017 à 16:03


La population de pandas grandit, pas leur territoire



        
Si les pandas géants sont aujourd'hui plus nombreux, leur aire de répartition est en revanche plus petite et surtout plus fragmentée qu'il y a trente ans, ce qui entraîne "un risque élevé" d'extinction locale de petits groupes isolés, indique une étude parue lundi.

En 2013, cette aire de répartition avait diminué de 1,7% par rapport à 1988, date à laquelle le panda était considéré comme en danger par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), selon cette étude de la revue Nature Ecology & Evolution.

En 2016, le panda est passé de la catégorie "en danger" sur la liste rouge de l'UICN à la catégorie "vulnérable", ce qui signifie qu'il est toujours menacé mais sur une pente positive. Selon le recensement national réalisé par la Chine de 2011 à 2014, il y avait 1.864 pandas géants dans la nature, contre 1.216 en 1988.

L'évaluation de l'UICN "est basée presque exclusivement sur le nombre" de pandas, "ignorant les menaces émergentes", estiment toutefois les chercheurs.

"Il y a beaucoup de bonnes nouvelles pour le panda -- sa population augmente, une beaucoup plus grande partie de son habitat est protégée, la déforestation a cessé", a déclaré à l'AFP l'un des auteurs, Stuart Pimm, de la Duke University à Durham (États-Unis). "Mais il y a aussi de mauvaises nouvelles: l'habitat du panda est beaucoup plus fragmenté que dans le passé et de petits espaces pourraient ne pas abriter des populations viables".

Les pandas vivent dans six zones montagneuses, se répartissant en trente groupes isolés dont 18 comptent au maximum dix individus. Ces petits groupes sont confrontés à "un risque élevé d'extinction", alertent les chercheurs.

"Nos conclusions dessinent un tableau plus compliqué qui met en garde contre toute autosatisfaction", écrivent-ils.

"La déforestation à des fins commerciales a été l'activité la plus nocive", constatent-ils.

La création de réserves naturelles à partir des années 1960 a permis de réduire "de manière significative" la perte d'habitat mais des menaces subsistent.

Les pandas vivent dans l'une des régions de Chine les plus touchées par les tremblements de terre. Ces séismes "ont détruit de larges zones d'habitat". Selon les chercheurs, 71,1% des pertes d'habitat constatées entre 2001 et 2013 sont imputables au tremblement de terre survenu en 2008 dans le Sichuan.

La construction de routes est aussi "un facteur important de perte d'habitat et de fragmentation". Or, constatent les auteurs, "la densité des routes était 2,7 fois plus importante en 2013 qu'en 1976".

Le tourisme constitue une autre menace, selon les chercheurs.

Quant au réchauffement climatique, il pourrait modifier la quantité et la répartition des espèces de bambous dont se nourrissent les pandas.

Les chercheurs préconisent notamment la création de "corridors" pour connecter les populations isolées et le développement des réserves.

Heureux comme une abeille en Slovénie
La Russie présente la première centrale nucléaire flottante du monde
Des baleines plein la vue au large de Boston
Colombie: la plus grande centrale hydroélectrique de Colombie prend l'eau
Explosion sur le volcan Kilauea, les habitants appelés à s'abriter
Nicolas Hulot veut éveiller les consciences pour sauver la biodiversité
Labour à cheval, bouse de corne et orties: le château de Pommard passe en biodynamie
Hubert Reeves veut faire battre le coeur des hommes pour sauver la Terre
Espoir pour une espèce de rhinocéros en danger
Japon: seulement un pourcent du plus grand récif de corail reste sain
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
Un chirurgien français réussit une greffe de trachée
États généraux de la bioéthique: fin du débat citoyen, place à la synthèse
Greffes et dons d'organes: jusqu'où aller?
Nouveaux tests des Sea Bubbles, taxis volants, sur la Seine
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
Les légumes verts pourraient retarder le déclin cérébral
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.