ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 22 Janvier 2019

INSOLITE - Publié le 14/09/2017 à 10:49


Un monstre de graisse obstrue les égouts de Londres



C'est le plus gros amas de graisse jamais découvert dans les égouts de Londres: la compagnie des eaux Thames Water a estimé mardi qu'il lui faudrait trois semaines pour évacuer ce monstrueux "fatberg" de 130 tonnes.

"Ce fatberg est le plus grand que nous ayons jamais vu", a assuré Matt Rimmer, chef des réseaux déchets de Thames Water, dans un communiqué.

"C'est un véritable monstre qui a durci et nécessite beaucoup de main-d'oeuvre et de machinerie pour être enlevé", a-t-il ajouté.

L'énorme bloc est composé de graisses, lingettes hygiéniques et couches-culottes qui se sont agglomérées dans les canalisations situées sous une importante artère de Whitechapel (est de la capitale britannique).

Il s'étend sur une longueur de 250 mètres et pèse l'équivalent de onze bus à impériale, a précisé Thames Water.

"C'est comme essayer de briser du béton. C'est frustrant car ces situations sont totalement évitables. Elles sont causées par des matières grasses évacuées dans les éviers et des lingettes hygiéniques jetées dans les toilettes", a regretté Matt Rimmer.

Les travaux d'évacuation ont démarré cette semaine. Ils mobilisent une équipe de huit personnes qui recourent à des lances jet haute pression pour briser la masse. Celle-ci est ensuite évacuée vers un site de recyclage à Stratford (est de Londres).

Thames Water dessert 15 millions d'habitants à Londres et la Thames Valley. La compagnie dit consacrer un million de livres (1,1 million d'euros) par mois pour désobstruer ses canalisations.

Le précédent record était détenu par un "fatberg" de 15 tonnes découvert en 2013 dans le sous-sol de Kingston (sud-ouest de Londres), qu'il avait fallu dix jours pour évacuer.

Duels traditionnels à coups de fouet en Indonésie
Pour fêter l'Épiphanie, un village portugais laisse ses enfants fumer
Traverser l'Atlantique en tonneau: le septuagénaire aventurier annonce son départ
Inde: vous reprendrez bien un peu de rat ?
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales
Egypte: polémique autour d'une vidéo d'un couple nu au sommet d'une pyramide
Indonésie: des villageois capturent un python géant de 8 mètres
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.049 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.