ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 19 Juillet 2018

PLANETE - Publié le 14/09/2017 à 10:46


Au Galapagos, un programme de reproduction pour des tortues éteintes



Une espèce de tortue géante de l'archipel équatorien des Galapagos, que l'on croyait éteinte depuis 150 ans, sera reproduite en captivité, après la découverte de specimens proches de cette variété.

Le programme de reproduction, qui concerne 32 tortues parmi lesquelles 19 descendent de l'espèce Chelonoidis Nigra, "permettra, à moyen terme, de repeupler l'île de Floreana", a indiqué mercredi le Parc national des Galapagos. L'espèce au centre de ce programme est endémique de cette île.

Ces tortues ont été décimées par les baleiniers, qui les mangeaient et qui, pour alléger la cargaison de leur bateau, les ont abandonnées sur l'île d'Isabela des Galapagos, la dernière étape avant d'entrer en pleine mer.

Ces déplacements d'animaux ont provoqué l'extinction de l'espèce sur son Floreana, leur île d'origine. Mais des specimens résidant sur l'île d'Isabela présentent des similarités avec celles-ci dans leur constitution génétique, d'après des analyses réalisées sur 150 tortues.

Le programme de reproduction en captivité aidera à "repeupler l'île (de Floreana) avec des tortues non identiques mais très proches de l'espèce d'origine", a expliqué à l'AFP Washington Tapia, directeur de l'initiative pour la Restauration des tortues géantes.

L'archipel des Galapagos, qui tient son nom de ces tortues géantes, se trouve à un millier de kilomètres des côtes équatoriennes. Il a servi de laboratoire au naturaliste anglais Charles Darwin pour développer sa théorie sur l'évolution des espèces.

Les Galapagos comptent 15 espèces endémiques de tortues, mais trois d'entre elles sont éteintes.

Eau et toilettes: encore des centaines d'années à attendre pour de nombreux pays
Kenya: un neuvième rhinocéros mort après avoir été déplacé
Indonésie: une foule en colère massacre près de 300 crocodiles
Chine: plongée en eau vraiment trouble
Le coût du soutien aux énergies renouvelables va augmenter en 2019
Eruption à Hawaï: 23 blessés dans un tour en bateau, nouvelle île de lave
Une inquiétante zone morte ne cesse de s'étendre en mer d'Arabie
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Eau et toilettes: encore des centaines d'années à attendre pour de nombreux pays
Comme sur des roulettes, le robot livreur débarque en Chine
Un demi-siècle après le Concorde, une start-up vise un futur supersonique
Kenya: un neuvième rhinocéros mort après avoir été déplacé
Sida: trois porteurs du virus sur cinq ont maintenant accès aux traitements
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.