ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 19 Juin 2018

PLANETE - Publié le 30/08/2017 à 14:53


Pollution: le Kenya interdit les sacs en plastique



Le Kenya interdit depuis lundi l'utilisation, la fabrication et l'importation de sacs en plastique, délits pour lesquels le contrevenant encourt une peine de prison ou une sévère amende, dans le but de lutter contre la pollution.

L'interdiction vise principalement les sacs distribués par les commerçants, mais ne concerne ni les biens emballés dans du plastique, ni les sacs spécifiques utilisés pour les ordures.

Elle est entrée en vigueur lundi après le rejet vendredi par la Haute Cour d'une plainte des importateurs de sacs en plastique, qui arguaient d'une importante perte d'emplois.

Des dizaines d'autres pays ont déjà interdit ou limité l'usage des sacs en plastique. Mais la loi kényane semble particulièrement dure pour les délits les plus graves, avec des amendes pouvant aller jusqu'à 32.000 euros et des peines de prison de 4 ans maximum.

Selon le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), les supermarchés kényans distribuent jusqu'à 100 millions de sacs en plastique par an. Le directeur du PNUE, Erik Solheim, a dès lors qualifié l'interdiction d'"étape gigantesque" en vue de mettre un terme à la pollution provoquée par le plastique.

L'interdiction avait été annoncée six mois plus tôt afin de laisser aux consommateurs et commerçants le temps de s'adapter à la législation à venir. L'Agence kényane de gestion de l'environnement (NEMA) avait à cet effet publié des annonces dans les principaux journaux afin de l'expliciter.

Malgré cela, l'entrée en vigueur a perturbé les opérations de certains supermarchés dans un pays où ces sacs jonchent souvent les bas-côtés, se retrouvent régulièrement bloqués dans les branches des arbres, obstruent certaines voies d’égout, sont parfois ingérés par le bétail, se retrouvent dans les cours d'eau et l'océan Indien.

De longues files se sont formées aux caisses, et de nombreux clients ont été obligés d'emporter leurs courses dans les bras ou dans des caisses en carton, en l'absence des sacs en plastique. L’Association des commerçants au détail du Kenya a indiqué que les supermarchés prévoient de commercialiser d'ici peu des sacs écologiques et réutilisables à prix modique.

Le Kenya avait déjà tenté deux fois pendant la décennie écoulée d'interdire les sacs en plastique, en vain. Mais la mesure semble cette fois bénéficier d'un large soutien, tant le problème de la pollution au plastique est devenu visible.

Quelques Kényans se sont toutefois plaints sur les réseaux sociaux, affirmant que des policiers arrêtent certaines voitures dans le centre de Nairobi pour vérifier qu'aucun sac en plastique ne s'y trouve et, le cas échéant, demander un pot-de-vin.

Au Sirha Green, les chefs repeignent la cuisine en vert
L'orang-outang le plus âgé du monde meurt dans un zoo australien
Alimentation: un rapport prône la création d'un nouveau label bio, local et équitable
Pas de lien entre fracturation hydraulique et pollution au méthane
Au Bec Hellouin, en Normandie, la luxuriance d'une microferme sans pétrole ni pesticide
Ecolo et bio, le savon artisanal retrouve sa place dans les salles de bains
Cinq choses à savoir sur le dieselgate
Dans la Vienne, le CHU détruit des nids d'hirondelles et la LPO porte plainte
Egypte: à Menouf, chez les pêcheurs de la mer pharaonique
New York se met à la glace carbonique pour combattre les rats
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le trouble de l'érection serait un symptôme d'un dysfonctionnement cardiaque
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
Les avions Rafale en sourdine pendant le bac
Au Sirha Green, les chefs repeignent la cuisine en vert
L'orang-outang le plus âgé du monde meurt dans un zoo australien
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.