ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 19 Juillet 2018

PLANETE - Publié le 30/08/2017 à 13:50


A Berlin, l'inquiétude face à une écrevisse ravageuse



Depuis quelques jours, les promeneurs du Tiergarten, célèbre parc au coeur de Berlin, se réjouissent d'y voir trotter de jolies écrevisses rouge vif. Les spécialistes eux ont des sueurs froides: ce crustacé est un prédateur ravageur.

Longue de 10 à 15 centimètres, cette espèce exogène - l'écrevisse de Louisiane ou écrevisse américaine des marais en allemand - fait d'ordinaire le régal des amateurs de crustacés et aurait dû rester confinée aux élevages.

La raison de leur présence accrue n'est pas claire, qui plus est dans le Tiergarten, un bois en lisière de la Porte de Brandebourg, de la chancellerie et des grandes artères commerciales de Berlin-Ouest.

"Elles ont peut-être été relâchées par des éleveurs qui n'étaient plus intéressés par leurs protégées", avance Katrin Koch, de l'association environnementale Nabu, qui évoque aussi une possible surproduction de "jeunes" dans "les élevages privés".

Mange tout

Autre possibilité, des aquariophiles qui ont pu rejeter leurs crustacés pour s'en débarrasser.

En effet, les amateurs "apprécient beaucoup (ce type d'écrevisses pour leurs aquarium), mais pour la plupart pas très longtemps", explique Oliver Coleman, expert au Muséum d'histoire naturelle de Berlin, montrant sur un chemin du Tiergarten un spécimen rouge bordeaux avec ses grandes pinces pointues.

Car ces bêtes ont un appétit destructeur: elles "mangent toutes les plantes et l'aquarium a vite l'air ravagé", poursuit-il.

Un appétit qui ne présage rien de bon pour les plans d'eau berlinois, d'autant que les écrevisses de Louisiane sont aussi réputées pour leur vitesse de reproduction.

Et si les promeneurs se mettent à les croiser dans les allées du Tiergarten, c'est qu'elles semblent migrer.

L'été ayant été particulièrement pluvieux, la teneur en hydrogène de l'eau a pu baisser d'une part et d'autre part leurs terriers ont pu être submergés, les conduisant à chercher un nouvel habitat, explique Dirk Ehlert, porte-parole de la direction des affaires environnementales de la ville de Berlin.

"Hier, nous en avons rassemblé (...) une cinquantaine dans le secteur de Tiergarten", explique-t-il, mais l'espèce a aussi été repérée dans le sud-est et dans le nord de Berlin, la capitale allemande étant entourée de lacs, de rivières et de forêts.

Crustacé d'eau douce originaire du Mexique et du sud-est des Etats-Unis, l'écrevisse de Louisiane a été introduite en Europe à des fins commerciales.

Porter l'infection

Mais elle y est désormais considérée comme une espèce invasive et nuisible car susceptible d'affecter "négativement les écosystèmes aquatiques" dans lesquelles elle s'implante, relate l'association berlinoise Nabu.

Non seulement l'écrevisse se reproduit abondamment, mais "elle mange les oeufs de poissons et d'amphibiens", contribuant à décimer la faune locale, tout en étant porteuse d'un champignon mortel pour ses cousines européennes, contre lequel elle est elle même immunisée, détaille l'organisation.

"Ces animaux enclins à se déplacer portent l'infection de plan d'eau en plan d'eau", poursuit-elle, "il faut absolument éviter" qu'elle ne colonise la Spree et la Havel, les deux rivières de Berlin.

Pour tenter d'endiguer la propagation des crustacés dans Berlin, les autorités comptent "avant tout sur (ses) ennemis naturels", comme le renard, le raton-laveur ou l'anguille, dont des centaines viennent d'être introduites dans les étangs de Tiergarten, explique M. Ehlert.

En revanche, les amateurs de crustacés ne peuvent en aucun cas partir à la pêche sur les plans d'eau berlinois.

En effet, "la capture d'animaux sauvages n'est pas autorisée", rappelle-t-il. Chasser l'écrevisse tueuse serait du braconnage.

Eau et toilettes: encore des centaines d'années à attendre pour de nombreux pays
Kenya: un neuvième rhinocéros mort après avoir été déplacé
Indonésie: une foule en colère massacre près de 300 crocodiles
Chine: plongée en eau vraiment trouble
Le coût du soutien aux énergies renouvelables va augmenter en 2019
Eruption à Hawaï: 23 blessés dans un tour en bateau, nouvelle île de lave
Une inquiétante zone morte ne cesse de s'étendre en mer d'Arabie
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Eau et toilettes: encore des centaines d'années à attendre pour de nombreux pays
Comme sur des roulettes, le robot livreur débarque en Chine
Un demi-siècle après le Concorde, une start-up vise un futur supersonique
Kenya: un neuvième rhinocéros mort après avoir été déplacé
Sida: trois porteurs du virus sur cinq ont maintenant accès aux traitements
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.031 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.