ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 19 Juin 2018

SANTE - Publié le 06/05/2017 à 19:26


Bilan du 3e plan autisme: des lacunes concernant les adultes et les familles



Le 3e plan autisme (2013-2017) a permis "des avancées" mais son bilan révèle des lacunes concernant la prise en charge des adultes atteints de ce trouble neuro-développemental, et l'accompagnement des familles, selon un rapport rendu public vendredi.

"Le 3e plan n'a pas établi un cadre solide d'action concernant les adultes et les familles", soulignent les inspections générales des Affaires sociales (Igas) et de l'Education nationale (Igen), dans ce rapport d'évaluation remis jeudi à Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat chargée du Handicap.

Le 3e plan autisme s'est traduit par "une priorité donnée au diagnostic des enfants et l'adaptation des interventions menées à leur égard", et "les projets de repérage et diagnostic des adultes ont ainsi mis du temps à être déployés", constatent les auteurs.

Le 3e plan prévoyait l'adoption en 2016 de recommandations de bonnes pratiques concernant la prise en charge des adultes, or celles-ci sont désormais attendues pour le second semestre 2017.

Alors que la création de 1.500 places pour adultes était prévue en maisons d'accueil et foyers spécialisés, seules 267 places avaient été installées à fin février 2017. De nombreux adultes sont encore dans des établissements destinés aux enfants et adolescents, dans l'attente d'une solution adaptée.

Concernant les familles, "leur rôle est mal pensé", selon le rapport. La formation des aidants familiaux a connu "un développement conséquent", mais des mesures d'accompagnement "plus importantes" sont nécessaires, par exemple de la guidance parentale dès la suspicion ou l'annonce du diagnostic. Autre critique: "le 3e plan aborde les questions de répit sous le seul angle de l'accueil temporaire, sans prendre en compte la diversité des situations vécues".

Pour les enfants et adolescents, les délais "demeurent parfois considérables" pour obtenir un diagnostic, et les recommandations de bonnes pratiques de prise en charge, publiées en 2012 par la Haute autorité de santé (HAS), demeurent "contestées dans certains établissements sanitaires et médico-sociaux, et parfois mal appliquées".

Le 3e plan autisme était doté de 205 millions d'euros et prévoyait la création de 3.400 places pour adultes et enfants. Seulement 1.725 places avaient été installées à fin février 2017, selon le rapport.

"Les enfants ne bénéficient pas toujours de l'orientation la plus appropriée au regard de leurs besoins". Les parcours sont "marqués par des ruptures nombreuses", l'accès aux soins courants (dentaires, etc...) est souvent difficile.

Si la scolarisation en milieu ordinaire se développe, "une proportion importante" d'enfants ne va à l'école ou en établissement spécialisé que "durant un temps hebdomadaire limité".

Le rapport fait une cinquantaine de recommandations pour l'élaboration d'un quatrième plan autisme. Il préconise par exemple de poursuivre la formation des professionnels, afin que les recommandations de bonnes pratiques soient appliquées.

Quelque 650.000 enfants et adultes seraient atteints de troubles du spectre autistique (TSA) en France, selon les associations. Un nouveau-né sur 100 serait concerné.

Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme maladie par l'OMS
De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline
Une séance de gymnastique de l'oeil contre le stress des urgences ?
Les professionnels du lait alertent sur la confusion avec les jus végétaux
La barre des 6.000 greffes par an dépassée pour la première fois
La télémédecine remboursée à partir de septembre
UFC-Que choisir dénonce "l'explosion" des tarifs des complémentaires
Le don d'organes, une chaîne de vie
Flambée de rougeole en Ukraine : 20.500 malades dont 11 morts cette année
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le trouble de l'érection serait un symptôme d'un dysfonctionnement cardiaque
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
Les avions Rafale en sourdine pendant le bac
Au Sirha Green, les chefs repeignent la cuisine en vert
L'orang-outang le plus âgé du monde meurt dans un zoo australien
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.031 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.