ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

FUTUR - Publié le 25/04/2017 à 22:58


Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes



Le groupe américain Alphabet, maison mère de Google, a donné un nouveau coup d'accélérateur à son programme de voitures sans chauffeur en annonçant mardi qu'il a commencé à tester ses véhicules avec de vrais passagers.

"Nous voulons qu'autant de personnes que possible expérimentent notre technologie", affirme le patron de Waymo, la filiale dédiée du groupe, John Krafcik dans un blog annonçant les essais avec des clients.

Des tests ont déjà été menés discrètement au cours du mois écoulé avec quelques passagers à Phoenix en Arizona, mais Waymo veut désormais les ouvrir plus largement à d'autres résidents de cette région.

"Durant la durée de cet essai, nous accepterons des centaines de personnes avec des profils et des besoins de transports variés, qui souhaitent faire des trajets et donner leurs impressions sur les voitures sans chauffeur de Waymo", explique John Krafcik.

"Plutôt que de proposer aux gens un trajet ou deux, l'objectif de ce programme est de donner aux participants l'accès à notre flotte tous les jours, à n'importe quelle heure, pour aller n'importe où dans une zone grande comme environ deux fois San Francisco", ajoute-t-il.

Waymo espère ainsi apprendre "où les gens veulent aller dans une voiture sans chauffeur, comment ils communiquent avec [ses] véhicules, et quelles informations et commandes ils veulent avoir à l'intérieur".

Même si, à terme, l'objectif est d'avoir des voitures totalement autonomes, pour ces premiers tests un ingénieur de Waymo restera présent dans le siège du conducteur pour superviser en permanence le bon déroulement des trajets. Ces trajets seront gratuits pour les passagers.

Waymo dit pour l'instant accepter "un nombre limité" de passagers, mais vouloir étendre son programme au fil de l'année. La société va parallèlement élargir sa flotte de véhicules de tests avec une grosse commande de 500 monospaces Pacifica supplémentaires auprès du constructeur automobile Fiat-Chrysler (FCA).

Pression sur Uber

La plupart des constructeurs automobiles, mais aussi de nombreux groupes du secteur technologique, travaillent actuellement sur les véhicules autonomes.

Google avait toutefois été l'un des pionniers et Waymo dit aujourd'hui avoir parcouru près de 4,8 millions de kilomètres sur les routes américaines avec sa flotte.

Celle-ci est constituée essentiellement de berlines Lexus de Toyota sur lesquelles Waymo a installé ses équipements, ainsi que de monospaces Chrysler Pacifica spécialement adaptés aux besoins de l'entreprise technologique suite à un accord conclu l'année dernière entre Alphabet et FCA.

Alphabet avait alors passé une première commande de 100 monospaces. La production des 500 exemplaires supplémentaires annoncés mardi devrait démarrer le mois prochain, a précisé FCA dans un communiqué séparé.

John Krafcik a souligné que le monospace était "un véhicule polyvalent" particulièrement bien adapté à la nouvelle phase de tests avec de vrais passagers. "La collaboration aide les deux entreprises à apprendre comment amener les voitures autonomes sur le marché, et comprendre les avantages de cette technologie en termes de sécurité et de mobilité".

Avant Waymo, le service de réservation de voiture avec chauffeur Uber avait déjà commencé l'an dernier à embarquer des clients dans ses propres véhicules autonomes.

La nouvelle offensive de Waymo va toutefois renforcer la pression sur le programme d'Uber, déjà victime de plusieurs déconvenues.

Uber a dû suspendre temporairement ses tests plus tôt cette année après qu'une de ses voitures a été impliquée dans un accident. Waymo a également porté plainte en février contre Uber et sa filiale de camions autonomes Otto, les accusant d'avoir volé ses technologies concernant notamment les capteurs lasers dits "Lidar", permettant à un véhicule de "voir" les voitures, piétons ou autres obstacles autour de lui.

Une startup lève 100 millions de dollars pour construire son avion supersonique
Les voitures volantes, fantasme éternel ou réalité à portée de main ?
Hyundai dévoile à Las Vegas un concept-car qui rampe et qui marche
Los Angeles: Elon Musk dévoile un tunnel pour révolutionner les transports urbains
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Premier vol d'un mini avion à propulsion ionique
Bientôt des voitures volantes? Le Japon y croit
Hyperloop: le train du futur à l'essai dans un village limousin
Le train futuriste Hyperloop met un pied en Chine
Un demi-siècle après le Concorde, une start-up vise un futur supersonique
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.