ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 19 Juin 2018

PLANETE - Publié le 25/04/2017 à 22:49


Manchots: les chercheurs appellent à mieux protéger l'Antarctique



Les manchots sont directement menacés par le réchauffement climatique qui modifie très rapidement leur habitat et l'abondance de leurs ressources alimentaires, ont averti mardi des scientifiques à l'occasion de la Journée mondiale des manchots.

"Les manchots sont de très bons ambassadeurs pour comprendre la nécessité de protéger les ressources de l'océan Austral", a déclaré à l'AFP Christian Reiss, biologiste à l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique.

"Ce sont des espèces emblématiques de cet écosystème et le sort de leur population dépendra d'une gestion efficace de leur écosystème et de la compréhension du rôle du réchauffement climatique et des impacts humains."

Le Pew Charitable Trust, une organisation américaine, avait affirmé en 2015 dans une étude que les deux tiers des 18 espèces de manchots - qui vivent des Galapagos à l'Antarctique - étaient en déclin.

Les manchots d'Antarctique sont particulièrement vulnérables au changement climatique car la fonte de la banquise et des glaces dérivantes affecte leur habitat, parce que les petits sont adaptés à la neige, mais pas à la pluie, et parce que le réchauffement de l'eau a une influence sur l'abondance de leur nourriture.

Ils sont également menacés par la surpêche du krill, ces minuscules crevettes dont ils raffolent, par la pollution et la dégradation de leurs sites de reproduction.

Les manchots passent en mer l'essentiel de leur vie, mais ils retournent sur terre notamment pour la reproduction et l'élevage des petits, ce qui les rend très accessibles pour les chercheurs.

A en croire l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), seule deux espèces de manchots (le manchot Adélie et le manchot royal) voient leur population augmenter.

"Pour faire court, nous savons que le réchauffement climatique modifie radicalement l'environnement dans l'Antarctique et que les animaux des écosystèmes de l'océan Austral luttent pour s'adapter", explique Cassandra Brooks, spécialiste des manchots à l'Université de Stanford.

"Les chercheurs doivent continuer à travailler pour démêler les interactions complexes entre le réchauffement climatique et la population de manchots."

Après des années de négociations, un consensus a été trouvé en octobre entre les 25 membres de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) pour la création du plus grand sanctuaire marin au monde dans une partie des eaux immaculées du continent.

Présenté par les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande, le projet porte sur la création d'une zone protégée en mer de Ross, une immense baie côté Pacifique.

Elle s'étendra sur plus de 1,55 million de kilomètres carrés, soit une aire plus vaste que la France, l'Italie, le Benelux, l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche réunis.

Au Sirha Green, les chefs repeignent la cuisine en vert
L'orang-outang le plus âgé du monde meurt dans un zoo australien
Alimentation: un rapport prône la création d'un nouveau label bio, local et équitable
Pas de lien entre fracturation hydraulique et pollution au méthane
Au Bec Hellouin, en Normandie, la luxuriance d'une microferme sans pétrole ni pesticide
Ecolo et bio, le savon artisanal retrouve sa place dans les salles de bains
Cinq choses à savoir sur le dieselgate
Dans la Vienne, le CHU détruit des nids d'hirondelles et la LPO porte plainte
Egypte: à Menouf, chez les pêcheurs de la mer pharaonique
New York se met à la glace carbonique pour combattre les rats
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le trouble de l'érection serait un symptôme d'un dysfonctionnement cardiaque
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
Les avions Rafale en sourdine pendant le bac
Au Sirha Green, les chefs repeignent la cuisine en vert
L'orang-outang le plus âgé du monde meurt dans un zoo australien
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.