ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Jeudi 23 Novembre 2017

SANTE - Publié le 22/04/2017 à 17:44


Est-on forcément allergique aux noix quand on est allergique aux noisettes ?



Des chercheurs américains ont testé des personnes qui se pensaient allergiques à l’une des noix qu’ils n’avaient jamais mangées.

Beaucoup de personnes allergiques aux noix n’en consomment aucune des différentes sortes. Des allergologues de l’American College of Allergy, Asthma and Immunology se sont demandé si être allergique aux noisettes entraînait automatiquement une allergie aux autres noix, aux cacahuètes, amandes et à tous les autres fruits à coque. Eh bien, ce n’est pas du tout obligatoire, concluent les chercheurs (travaux publiés dans la revue Annals of Allergy, Asthma and Immunology).

En général, la cacahuète, la noix et la noisette ont un fort potentiel allergisant. Ces allergies peuvent occasionner de fortes réactions avec de petites quantités de l’allergène, voire des œdèmes de Quincke potentiellement mortels. D’ailleurs, une étude américaine a montré que 90 % des cas mortels étaient dus aux cacahuètes et aux noix telles que la noix du Brésil, la noix de pécan, la noix du noyer ou la pistache. Par contre, le sésame, les pignons, les noix de cajou et surtout la noix de coco sont rarement allergènes.

Les médecins ont voulu vérifier auprès de personnes allergiques à une noix, par exemple la cacahuète, et chez qui on avait diagnostiqué une allergie à d’autres noix, si cela était vrai. Pour cela, ils ont fait passer un challenge alimentaire oral à 109 volontaires allergiques à une noix et n’ayant jamais mangé les autres, amande, noix de cajou, noix de noyer, noisette (la cacahuète a été exclue car trop «dangereuse», même dans ce cadre très médicalisé). Ce challenge consistait à manger de toutes petites quantités de l’allergène, en quantité croissante, en les séparant par des intervalles de temps suffisants pour voir s’il y a des réactions.

Résultat, 50 % des gens qui se pensaient allergiques à l’une des noix qu’ils n’avaient jamais mangées, et chez qui un test sanguin ou un test dermatologique avait été positif, ont passé le challenge sans montrer la moindre réaction. «Les études précédentes suggéraient qu’une personne avec une allergie à une noix, y compris la cacahuète, étaient à risque d’être allergique aux autres noix, assure Matthew Greenhawt, allergologue, coauteur de l’étude. Nous avons donc montré qu’un simple test sanguin ou dermatologique n’était pas suffisant pour être déclaré allergique. Pour cela, il faut en plus avoir constaté des symptômes après avoir mangé la noix concernée.»

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire


 Publicité 
 Top News 
Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
Vers Alpha du Centaure à 60.000 km/s, le rêve d'un milliardaire russe
Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
Microsoft dévoile les caractéristiques de sa nouvelle Xbox
 Publicité 
 En image 
 Dernières réactions 
18/01/2016 - 17:34 - eric
Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
17/12/2015 - 15:37 - gilles
Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
17/03/2014 - 01:21 - Micha
Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
03/03/2014 - 10:31 - didier
Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
 Publicité 


2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.084 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.