ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 16 Janvier 2019

SEXO - Publié le 22/04/2017 à 16:40


Un accident illustre les dangers des sextoys en métal



Des médecins chinois ont dû utiliser une meuleuse pour ôter l’anneau en métal qui étranglait le pénis d’un patient. L’opération a été filmée.

C’est avec une meuleuse d’angle empruntée aux ouvriers de l’hôpital que les médecins de l’établissement de Hanzhong (Chine) ont dû scier prudemment, pendant une demi-heure, l’anneau métallique qui étranglait le pénis d’un patient admis aux urgences. Fait exceptionnel, les images de l’intervention ont été diffusées. On peut les retrouver sur le site des tabloïds anglais. L’homme âgé de 60 ans avait introduit sa verge et ses testicules dans un anneau métallique. Une pratique destinée à accroître les sensations érotiques ou à faciliter le maintien de l’érection, par un effet garrot qui rend difficile le retour veineux.

Pas d’anneaux en métal!

Si de tels dispositifs sont a priori sans danger lorsqu’ils sont utilisés moins de 20 minutes et sont en silicone ou amovibles (pour être facilement ôtés), les médecins mettent en garde contre la banalisation des sex-toys en métal. Car dans ce cas, l’effet garrot souhaité peut se retourner contre l’utilisateur. Le sang qui entre dans le pénis ne parvient plus du tout à en ressortir et le gonflement important de l’extrémité du pénis ne permet plus d’enlever l’anneau. Si l’étranglement se prolonge pendant plusieurs heures, des séquelles irréversibles du pénis peuvent en résulter, avec une perte définitive de l’érection ou des troubles des sensations.

Il y a trois ans, une équipe de l’université de Shanghai avait décrit six cas, survenus sur une période de six ans dans leur hôpital. L’un d’eux, âgé de 22 ans, avait dû nécessiter une greffe de peau tellement la verge avait souffert d’ischémie (manque d’oxygénation). Il est vrai que l’anneau en métal dans lequel le jeune homme avait introduit son pénis était resté cinq jours en place, avant qu’il ne se résolve à se rendre aux urgences. Comme dans le cas qui vient de se produire à Hanzhong, les médecins avaient dû recourir à une meuleuse d’angle pour scier l’anneau.

Un sauvetage à haut risque

Une procédure à ne pas tenter soi-même car elle requiert de nombreuses précautions, pour éviter de trancher le pénis (glissement d’une bande métallique entre le pénis et l’anneau), de le brûler (refroidissement constant pendant l’opération, champs protecteurs ignifugés) ou pire de déraper et d’aller sectionner l’artère fémorale qui passe dans la cuisse à proximité! Une anesthésie générale ou loco-régionale est aussi indispensable.

On recense environ 120 cas d’étranglement du pénis dans les revues scientifiques depuis 1755. Il y a cinq ans, ce sont des médecins irlandais (Dublin) qui avaient publié un accident similaire à celui de Hanzhong avec un anneau en titane. La meuleuse des pompiers avait été utilisée avec succès et sans séquelle pour le pénis du patient étranglé pendant sept heures. Enfin notons que cet «accident bête» peut survenir à tout âge. Les six cas chinois s’étalaient de 18 à 72 ans.

La sextech fait vibrer le CES de Las Vegas
Une Française sur trois n'est pas épanouie sexuellement
Dans un couple vieillissant, les critiques négatives laissent place à l'humour
Des objets d'Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, vendus aux enchères
Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus
Une ville américaine s'oppose à la première maison close de robots
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.