ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 16 Janvier 2019

SEXO - Publié le 22/04/2017 à 16:37


Le boom spectaculaire des sex-toys chez les Français



Contrairement aux idées reçues, ils sont davantage utilisés lors d’un rapport sexuel qu’en solitaire.

Et si le sex-toy était le cadeau idéal à offrir à votre partenaire? 75% des femmes françaises actuellement en couple se disent prêtes à utiliser un sex-toy pour pimenter leurs ébats amoureux si leur partenaire le leur offrait. Chez les hommes, la proportion grimpe à 81%.

Au total, 47% des Françaises et 49% des Français ont déjà eu recours à ces petits jouet sexuels au cours de leur vie. Et tout sexe confondu, un sur quatre (25%) déclare en avoir utilisé au moins une fois au cours de l’année écoulée. C’est le résultat d’une enquête de l’Ifop pour Dorcelstore.com menée en ligne auprès de plus de 2.000 personnes, représentatives de la population de 18 à 69 ans, entre le 23 décembre 2016 et le 3 janvier 2017.

L’usage de ces accessoires sexuels (godemiché, vibromasseur, boules de Geisha etc.) s’est largement répandu depuis 2007, où seuls 9% des femmes et 10% des hommes admettaient en avoir déjà utilisé.

Bien-être sexuel pour 2/3 des utilisateurs

Longtemps tabou et honteux, l’usage de ces accessoires s’est progressivement immiscé au sein du couple. 45% des hommes et 44% des femmes ont déjà utilisé un sex-toy en couple contre seulement 29% en solitaire. L’usage solitaire concerne davantage les femmes (40%) que les hommes (19%).

Ces objets sexuels participeraient à l’amélioration de la vie sexuelle selon deux tiers des participants au sondage. Cela ne se traduit pas en revanche par davantage d’orgasmes pour les femmes: seules 38% des femmes considèrent qu’elles atteignent plus facilement le septième ciel avec un jouet ou un objet sexuel.

Si vous choisissez d’offrir un sex-toy, mieux vaut opter pour un objet vibrant: 19% des hommes et 17% des femmes aimeraient s’en procurer que ce soit pour un usage solitaire ou en couple.

Mais les objets plus classiques (menottes, lingerie sexy, lubrifiant, etc.) restent les plus plébiscités par les Français: 20% des femmes aimeraient se procurer des dessous sexy ou coquins, et 26% des hommes opteraient pour de l’huile de massage érotique.

La sextech fait vibrer le CES de Las Vegas
Une Française sur trois n'est pas épanouie sexuellement
Dans un couple vieillissant, les critiques négatives laissent place à l'humour
Des objets d'Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, vendus aux enchères
Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus
Une ville américaine s'oppose à la première maison close de robots
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.