ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 24 Mars 2019

SANTE - Publié le 22/04/2017 à 16:00


Peut-on être accro au chocolat?



Pâques est la période rêvée pour tous les amateurs de chocolat. Si la susbstance a de multiples vertus pour la santé, les processus neurologiques en jeu dans le cerveau sont les mêmes que pour la drogue.

Le chocolat serait-il aussi addictif qu'une drogue? Les processus neurologiques en jeu sont en tout cas identiques. Drogues et chocolat activent tous deux les circuits de la récompense dans notre cerveau. En effet, «le chocolat favorise la libération de dopamine, une hormone impliquée dans la dépendance à une substance», explique le médecin nutritionniste Franck Senninger.

Pour autant, peut-on considérer que cette dépendance au chocolat peut être aussi forte que l'addiction à une drogue? «Certaines personnes sont de mauvaise humeur si elles n'ont pas leur petite dose quotidienne de chocolat, mais cela ne va pas plus loin, affirme Franck Senninger. Si le manque devient trop important, cela cache très certainement un trouble plus grave du comportement alimentaire», poursuit-il.

Et concernant ses prétendues vertus aphrodisiaques, être accro au chocolat ne permettra malheureusement pas de mettre du piquant dans votre vie sexuelle. «Ce mythe vient de la présence de phényléthylamine dans le chocolat. Cette molécule est bien sécrétée lors des orgasmes, mais elle ne les provoque pas!», précise le nutritionniste.

Une mine d'or de bonne santé

Et si je suis accro au chocolat, est-ce grave docteur? «Non, pour une fois, c'est un vice très bon pour la santé», se réjouit Franck Senninger. Vitamines B1 et B2, polyphénols, magnésium, phosphore ou encore flavonoïdes… Le cacao possède plus de 800 substances différentes. «Une véritable mine d'or pour la santé», selon le nutritionniste.

En 2012, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a d'ailleurs rendu un avis positif sur ses vertus pour la santé cardio-vasculaire. De nombreuses études scientifiques ont aussi permis de montrer que le chocolat a un effet bénéfique sur nos capacités cognitives. «Le chocolat contient de la théobromine. Je l'ai surnommée la “molécule des agents secrets”, car cette substance psychoactive a un effet calmant tout en augmentant les capacités réflexes», s'amuse le nutritionniste.

Le chocolat a également des bénéfices sur la mémoire, la tension artérielle ou encore l'inflammation. Une étude suédoise, publiée en 2011 dans le journal du Collège américain de cardiologie, a montré qu'à raison de 50 grammes par semaine le chocolat diminue - chez les femmes - de 15% le risque d'accident vasculaire cérébral.

Attention aux abus

Plus récemment en 2012, des travaux ont montré que la consommation régulière (mais non excessive) de chocolat permettrait de prévenir l'obésité. En cause, ses antioxydants qui réguleraient les dépôts de graisse et compenseraient les calories associées au chocolat.

Attention néanmoins aux abus. Souvent le chocolat ne contient pas que du cacao, mais aussi des matières grasses et du sucre. Pour profiter au maximum de ses bénéfices, il est ainsi conseillé de préférer le chocolat noir, avec une concentration de plus de 70 à 80 % de cacao.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
La pratique d'un sport en équipe associée à une réduction des risques de dépression chez les garçons de 9-11 ans
Journée nationale du sommeil : comment trouver son rythme idéal ?
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, dénonce la CLCV
Ebola en RDC: un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l'Est
Les lingettes contenant un conservateur toxique ne doivent pas être utilisées sur les fesses des bébés
Papillomavirus: appel pour la vaccination des filles mais aussi des garçons
Possible d'éradiquer la tuberculose en 25 ans, avec de l'argent
Boire du thé très chaud augmente les risques de cancer de l'œsophage
La grippe à l'origine de 7.200 décès, l'épidémie bientôt terminée
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.