ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

SCIENCE - Publié le 03/09/2016 à 15:53


Un manuscrit Mixtèque caché depuis des siècles a été déchiffré



Ce qui est arrivé aux chercheurs d'une bibliothèque d'Oxford, c'est un peu le rêve fou du collectionneur qui s'apercevrait que sous une toile de Monet se cache un Rembrandt. Ces chercheurs ont en effet réussi à déchiffrer un ancien et rare manuscrit Mixtèque qui se cachait sous le non moins rare codex Selden.

Les codex sont les précieux (une vingtaine seulement) livres qui représentent tout l'héritage des civilisations mésoaméricaines: Mayas, Aztèques, Mixtèques, etc. Celui étudié par les chercheurs provient de la région mexicaine d'Oaxaca.

Le codex en question, Selden, date de 1560 environ et a survécu aux autodafés de l'inquisition espagnole. En forme d'accordéon et long, déplié, de cinq mètres, ce recueil de 20 pages est écrit sur du cuir de cerf recouvert d'une sorte d'enduit, le gesso. Un document déjà extrêmement précieux.

Mais dans les années 50, les chercheurs avaient "gratté" l'une des pages et trouvé une forme leur faisant penser que le codex était écrit sur un manuscrit encore plus ancien, rapporte le Guardian.

C'est seulement aujourd'hui que des chercheurs d'Oxford et d'universités néerlandaises ont réussi à reconstituer les pictogrammes et dessins en question, en utilisant une technique d'imagerie hyperspectrale, qui servait à l'origine aux astrophysiciens pour étudier la couleur des étoiles. Cette machine analyse un objet et peut "voir" des choses invisibles à l'oeil nu, effacées ou modifiées, en filtrant les différentes parties du spectre de la lumière.

Une signification qui reste à trouver

Mais que dit ce manuscrit? Pour l'instant, 7 pages ont été analysées par les chercheurs. "Ce qui est intéressant, c'est que le texte que nous avons découvert ne correspond pas aux autres anciens manuscrits mixtèques", explique Ludo Snijders, de l'université de Leiden et auteur principal de l'étude. Notamment, la généalogie semble être unique.

On peut y voir plus de 20 personnages assis ou debout, tous tournés dans la même direction. Si ce genre de scène, dans les codex déjà connus, représente souvent un roi et son conseil, celles découvertes par les chercheurs comportent des hommes et des femmes, ce qui est inhabituel.

D'autres pages montrent des Mixtèques équipés de bâtons et de lances, des femmes aux cheveux rouges ou encore des noms de rivières. Un personnage spécial, grand et équipé d'une corde torsadée et d'un couteau en silex est également souvent présent. Si le nom semble proche d'un personnage important de deux lignées évoqué dans d'autres codex, il faudra des analyses plus poussées pour valider le lien.

C'est l'étape suivante pour les chercheurs: analyser l'ensemble des 20 pages du codex pour découvrir tout ce qui se cache sous l'enduit et mieux comprendre une civilisation complexe qui n'a laissé derrière elle que quelques écrits.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Les plus vieilles traces d'usage de cannabis découvertes en Asie centrale
Les poissons aussi ont des chagrins d'amour
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
En Bolivie, ces tours funéraires pré-inca qui ont survécu au passage du temps
Italie: l'Etna se réveille
La fin de Néandertal expliquée par une baisse de la fécondité
Chez des singes d'Afrique, la communication en partie innée
Décès du physicien Murray Gell-Mann, découvreur des quarks
De la bière des pharaons recréée avec une levure de 3.000 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.