ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 21/05/2016 à 17:16


Des vagues de près de 120 mètres auraient deferlé sur Mars



Il y a 3,4 milliards d'années, la planète Mars aurait subit des méga-tsunamis, selon une étude publiée jeudi dans Nature Scientific rapports, "une preuve de l'existence d'un océan primitif" sur la planète rouge selon les chercheurs.

"Nous avons des preuves géologiques que deux tsunamis qui ont eu lieu il y a environ 3,4 milliards d'années", explique à l'AFP Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson aux États-Unis. "Notre découverte représente une preuve de l’existence d'un océan martien", ajoute-t-il.

A cette lointaine époque, Mars était similaire à la Terre avec des lacs, des rivières et même peut-être un vaste océan qui couvrait la plupart des plaines du nord de la planète rouge.

Mais les rivages d'un océan sont toujours distribués le long d'une altitude constante. Or dans les plaines du Nord de Mars, des dépôts sédimentaires sont repartis à des altitudes diverses ce qui fait douter certains chercheurs de l'existence de telle étendue d'eau sur la planète rouge.

Des chercheurs dirigés par Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson, aux États-Unis, apportent une explication à cette incohérence: les vastes dépôts sédimentaires pourraient être le résultat de tsunamis successifs.

Les chercheurs évoquent alors un vrai cataclysme à la surface de la planète maintenant si austère, si aride: des vagues allant jusqu'à 120 mètres de haut et pénétrant profondément dans les terres, jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres.

"Les surfaces submergée par les vagues était énormes, de 800.000 km² à 1000.000 km² selon les tsunamis", explique Alexis Palmero Rodriguez.

Le premier tsunami identifié par les chercheurs a déposé des blocs de sédiments rocheux. Puis l'eau a regagné l'océan en creusant des canaux à multiples branches.

"Le deuxième tsunami qui s'est déclenché selon nous dans des conditions climatiques beaucoup plus froides a déposé des blocs de glace, les vagues s'étant figées sur place", détaille Alexis Palmero Rodriguez.

Les chercheurs ont observé de vastes cratères de 30 kilomètres de diamètre (sept fois la taille de Paris), des traces d'anciennes chutes de météorites qui auraient pu provoquer ces phénomènes hors normes.

"Cependant, il existe d'autres phénomènes capables de déclencher des tsunamis comme les tremblements de terre ou les glissements de terrain", précise le chercheur.

Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
La Chine envisage une base lunaire avec de l'impression 3D
21 janvier, dernière éclipse totale de la Lune avant 2022
Face cachée de la Lune: le robot chinois face au défi des cratères
La Chine, rivale céleste des États-Unis
Un vaisseau chinois se pose sur la lune
Une sonde de la NASA fait l'histoire
Une sonde de la NASA s'apprête à un survol historique le jour de l'An
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.