ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 20 Juillet 2019

SANTE - Publié le 14/05/2016 à 15:31


Arthrose : les faux-amis de l'alimentation



Attention aux aliments miracles et aux idées reçues. Si certains nutriments semblent favorables aux articulations, les preuves scientifiques sont ténues.

En tête de liste des conseils relayés par les médias figure le choix des graisses: pour protéger ses articulations, il faudrait privilégier certains acides gras, les fameux oméga 3, au détriment d'autres, les oméga 6. Les premiers se trouvent en assez grandes quantités dans les poissons gras (maquereau, hareng, sardine, anchois, thon…) et dans certaines huiles (olive, noix, colza). Les seconds sont plutôt présents dans les viandes, les oeufs et les produits laitiers. Or ces dernières années, plusieurs études ont planché sur les bénéfices d'une alimentation riche en oméga 3 pour contrer l'inflammation des articulations ou la dégénérescence des cartilages, c'est-à-dire l'arthrose. Avec des résultats souvent contradictoires, tant chez l'animal que chez l'homme.

A l'université de Bristol, par exemple, l'équipe du Dr John Tarlton a testé voilà quatre ans l'effet d'un régime enrichi en oméga 3 sur des cochons d'Inde, pendant une centaine de jours. Résultat: les animaux en ayant bénéficié se révèlent ensuite moins sujets aux problèmes d'arthrose, ce que confirment par ailleurs un certain nombre de paramètres biologiques liés au cartilage. Seul problème: comme le reconnaissent ses auteurs, l'étude souffre du trop petit nombre de prélèvements disponibles pour l'analyse, et certaines mesures ne sont pas fiables du point de vue statistique. Des limites dont souffrent bon nombre de recherches dans ce domaine, limitant ainsi la portée de leurs conclusions. Sans compter que les résultats ne vont pas toujours dans le même sens, comme le montrent des études menées en 2015 chez la souris. Et l'on pourrait en dire autant chez l'homme, tant pour l'arthrose que pour l'arthrite rhumatoïde.

L'effet du lait sur l'arthrose

Au milieu des années 1990, des médecins finlandais ont ainsi démontré que le jeûne suivi d'un régime végétalien (sans aucun produit ou sous-produit d'origine animale) permettait de modifier la flore intestinale et, partant, la santé de patients souffrant d'arthrite rhumatoïde. Seulement dix ans plus tard, une équipe allemande a pour sa part constaté que ni le fameux régime crétois, caractérisé par l'abondance de fruits, légumes, céréales et huile d'olive, ni un jeûne de quelques jours ne modifient la flore de malades atteints d'arthrite rhumatoïde ou de fibromyalgie. Et, en 2015, une équipe australienne vient de montrer les effets bénéfiques de l'huile de poisson sur la polyarthrite rhumatoïde lorsqu'elle est associée aux traitements de fond.

De fait, nombreux sont les médecins estimant qu'il n'existe pas de régime miracle pour éviter l'arthrose, l'arthrite ou d'autres maladies articulaires. A l'instar du Pr Gérard Chalès, rhumatologue au CHU de Rennes et spécialiste des questions de nutrition pour l'Association française de lutte antirhumatismale (Aflar). La présence de plusieurs nutriments dignes d'intérêt dans le lait (calcium, magnésium, vitamines…) l'incite certes à juger avec bienveillance une récente étude américaine sur l'arthrose du genou. Mais en y mettant plusieurs bémols. Primo, seules les femmes paraissent voir leur arthrose diminuer en buvant du lait. De plus, on ne sait rien de leurs variations de poids, qui pourraient expliquer les résultats. Enfin, l'effet n'est obtenu qu'avec le lait, pas avec d'autres produits laitiers. Au final, en dehors de la vitamine D ou d'un régime en cas de surpoids, il y a peu de conseils à donner question alimentation.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
Arrêter l'alcool permettrait d'améliorer le bien-être mental des femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.067 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.