ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 20 Juillet 2019

SANTE - Publié le 17/02/2016 à 13:36


Pour la première fois, un patient est opéré d'une tumeur cérébrale muni de lunettes 3D



Pour la première fois, un patient a été muni de lunettes 3D pendant qu'il était opéré éveillé d'une tumeur cancéreuse au cerveau afin d'épargner les connexions susceptibles d'altérer son champ visuel, a annoncé l'équipe du CHU d'Angers (Ouest de la France).

"La chirurgie éveillée se pratique depuis les années 2000 mais ce qui est tout à fait inédit, ce sont les lunettes 3D qui ont plongé le patient dans une réalité virtuelle permettant de tester des fonctions beaucoup plus complexes comme le champ visuel, la prise de décision dans une situation inattendue" ou encore l'exploration visuelle de l'espace, a-t-on expliqué mardi à l'AFP au centre hospitalier.

Jusqu'à maintenant, le patient éveillé pouvait réagir à certaines stimulations du neurochirurgien en train d'opérer son cerveau. Celui-ci pouvait alors réaliser une cartographie précise et épargner ainsi les zones du cortex et leurs connexions impliquées dans des fonctions essentielles comme la motricité et le langage.

La réalité virtuelle "ouvre la voie à des actes toujours plus précis et laisse envisager des interventions jusqu'alors irréalisables comme l'ablation de tumeurs cérébrales difficilement placées", selon un communiqué de l'équipe conduite par le neurochirurgien Philippe Menei.

Cette avancée permettra aussi de limiter les handicaps potentiels liés à ce genre d'opération.

L'équipe médicale précise que ce premier patient, qui était porteur d'une tumeur située près des zones du langage et des connexions visuelles, a été opéré le 27 janvier. Trois semaines après l'intervention, il "est en parfaite santé".

"N'ayant plus qu'un œil suite à une maladie ophtalmologique, il était d'autant plus essentiel d'épargner son champ visuel", a-t-elle ajouté. Une altération de son champ visuel aurait eu "de lourdes conséquences sur le quotidien du malade, comme la suppression de son permis de conduire".

"Tout comme il pouvait, jusqu'à maintenant, cartographier les réseaux du langage ou de la motricité grâce à la participation du patient éveillé, le neurochirurgien peut également localiser, et donc épargner, les connexions cérébrales des nerfs optiques dont l'atteinte conduirait à une altération définitive du champ visuel", a également commenté le CHU d'Angers.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
Arrêter l'alcool permettrait d'améliorer le bien-être mental des femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.