ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 21 Juin 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 17/01/2016 à 15:06


Le village lunaire, un successeur idéal à la station internationale



Le nouveau patron de l'Agence spatiale européenne (ESA) Jan Wörner a défendu vendredi son idée de "village lunaire", estimant qu'il s'agirait d'un "successeur idéal" à la Station spatiale internationale (ISS) sur le plan de l'exploration de l'espace.

Depuis sa prise de fonction en juillet, M. Wörner a évoqué à diverses reprises cette idée de "Moon village" multinational, notamment devant le Congrès international d'astronautique (IAC) à Jérusalem en octobre et aux Etats-Unis.

"Il ne s'agit pas de bâtir de petites maisons et d'avoir une mairie, une église etc.", a expliqué M. Wörner lors d'une conférence de presse.

"Dans mon idée, un village c'est un endroit où différentes personnes arrivent avec des idées différentes et créent quelque chose qui n'est pas seulement individuel", a poursuivi l'ancien patron de l'agence spatiale allemande DLR.

"Le village lunaire international aurait des usages multiples et des utilisateurs multiples". Un pays pourrait être intéressé par la science, il pourrait y avoir une compagnie privée soucieuse d'exploration minière, certains pourraient vouloir utiliser la lune comme un "tremplin" pour explorer plus loin, a-t-il dit. Il pourrait aussi y avoir un grand radiotélescope.

Les différentes entités apporteraient leurs compétences, dans un esprit de "coopération". "Je pose une restriction: n'apportez pas d'armes!", a plaisanté M. Wörner.

"Nous discutons à présent au niveau mondial pour voir si cela suscite assez d'intérêt pour aller plus loin", a-t-il dit.

Ce village lunaire pourrait voir le jour après la fin de l'ISS, que les Etats-Unis, la Russie, le Canada et le Japon ont décidé de prolonger jusqu'en 2024.

Pour le moment, l'Europe ne s'est pas engagée à financer l'ISS après 2020. La question sera débattue lors la prochaine conférence ministérielle de l'ESA à Lucerne (Suisse) début décembre.

"Je vois le village lunaire comme le successeur idéal de l'ISS" pour l'exploration, a déclaré M. Wörner. "Pour l'instant, je ne vois pas d'autre idée concurrente sur la table".

Contrairement à l'ISS, un village lunaire ne nécessite "pas de décision formelle" entre les différents pays. "C'est plus une vision commune des différentes nations pour aller ensemble sur la Lune".

M. Wörner assure que cela ne lui déplaît pas que certains trouvent "folle" son idée de village. "Nous devons sortir des sentiers battus, avoir des idées nouvelles".

Trump veut dominer la Lune, Mars et l'espace
Trump ordonne au Pentagone de créer une force armée de l'espace
Feu vert de l'Europe pour achever le développement d'Ariane 6
La voix de Stephen Hawking envoyée vers un trou noir
Mars enveloppée par une tempête de sable, Opportunity ne répond plus
Mars: découverte de la plus complexe matière organique
La NASA veut faire appel à des entreprises privées pour gérer la Station spatiale
SpaceX retarde ses vols touristiques autour de la Lune
Retour sur Terre de trois astronautes de l'ISS avec un ballon pour le Mondial
La Thaïlande envoie dans l'espace un fruit interdit dans les avions
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.