ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Août 2019

SANTE - Publié le 09/10/2015 à 13:23


Les obèses ont davantage de risque de se suicider après une chirurgie gastrique



Des personnes obèses ayant subi une chirurgie bariatrique pour perdre du poids ont 50% plus de probabilité de faire une tentative de suicide qu'avant l'intervention, selon une étude publiée mercredi dans la revue médicale américaine JAMA Surgery.

Les scientifiques ont épluché les dossiers médicaux de 8.815 habitants de la province canadienne d'Ontario ayant subi une chirurgie bariatrique (anneau gastrique, gastroplastie, by-pass, etc) entre 2006 et 2011. Ces patients ont été suivis pendant six ans, à savoir trois ans avant et trois ans après l'intervention.

Dans ce groupe, 111 personnes ont été prises en charge aux urgences hospitalières pour 158 tentatives de suicide au total. Les scientifiques ont mis en lumière qu'un tiers avaient eu lieu avant l'intervention, et les deux-tiers dans les trois ans l'ayant suivi, soit un accroissement de 50% du risque.

La majorité des tentatives de suicide a été commise par des personnes ayant souffert de troubles mentaux dans le passé, ont constaté les auteurs.

De précédentes études avaient déjà montré que les suicides étaient nettement plus fréquents chez les personnes ayant subi cette opération que dans le reste de la population. Elles n'avaient pas déterminé si cela résultait de l'intervention elle-même ou du taux élevé de problèmes mentaux liés à l'obésité.

Selon d'autres études, un grand nombre d'obèses ont fait part d'une amélioration de leur moral et de leur estime de soi après cette chirurgie, mais une petite minorité a souffert d'une aggravation de leur dépression et des troubles alimentaires.

Les chercheurs canadiens ont souligné que les tentatives de suicide se sont produites pour la plupart entre les deuxième et troisième années après l'opération. Ce qui montre la nécessité d'un suivi plus long de ces patients, ont-ils conclu.

La chirurgie bariatrique consiste à réduire la capacité de l'estomac par la pause d'un anneau ou à limiter l'absorption des aliments par une partie des intestins avec un pontage. Les habitudes alimentaires doivent ensuite changer profondément.

Des experts ont avancé que des patients avaient tendance à substituer la nourriture par de l'alcool. Pour d'autres, un pontage digestif pourrait affecter le niveau des hormones et des neurotransmetteurs dans les intestins qui jouent un rôle important pour réguler l'humeur et l'appétit.

Aux Etats-Unis, près de 200.000 interventions bariatriques ont été réalisées en 2014. Elles ont permis d'importantes pertes de poids chez la plupart des obèses ainsi qu'une réduction du diabète adulte dit de type 2 notamment.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une étude relie un excès de temps passé devant l'écran à un risque de surpoids chez les enfants
L'âge de la puberté, un indicateur de la future densité osseuse ?
Une étude montre que la combinaison cannabis-opiacés est associée à des taux élevés d'anxiété
Mort subite du nourrisson: des médecins strasbourgeois travaillent à un dépistage de bébés à risque
Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour
Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines
Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence
Un traitement antibactérien déjà disponible sur le marché pourrait aider à lutter contre le virus Ebola
Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur
La micro-sieste : où la pratiquer, comment et quels bienfaits ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Le short biomécanique, un grand pas vers le sprint du futur
42, une école française d'informatique qui bouscule les codes
Climat: les canicules seront plus longues, prévient une étude
Réunion de l’ONU sur le climat au Brésil en pleine polémique sur l’Amazonie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.