ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Août 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 27/09/2015 à 21:36


Une super-lune de sang dans la nuit de dimanche



Lundi matin, réglez votre réveil plus tôt que d'habitude : une éclipse lunaire débutant à 4h coïncidera avec une «super-lune». Un spectacle qui s'annonce particulièrement beau.

Pour peu que la météo le veuille bien, la lune sera spectaculaire dans la nuit de dimanche à lundi. Phénomène rare qui ne s'est pas produit depuis 1982 et ne se reproduira pas avant 2033, une «super lune» coïncidera avec une éclipse totale, visible du continent américain jusqu'au Moyen-Orient entre 4h11 et 5h23 heure française.

Le soleil, la Terre et la lune seront alignés et cette dernière ne sera donc plus éclairée directement par les rayons du soleil. Elle apparaîtra alors habillée de rouge: l'essentiel des rayons du soleil sont «absorbés» par l'atmosphère terrestre et n'arrivent donc pas jusqu'à elle, à l'exception des longueurs d'onde rouge qui viennent éclairer sa surface. A condition toutefois que l'atmosphère ne soit pas trop chargée en particules: «Si l'astre est rouge sang, on pourra se rassurer sur l'état atmosphérique de la terre. S'il est très sombre, voire quasi invisible, c'est que c'est vraiment catastrophique», a expliqué à l'AFP Pascal Descamps, astronome à l'Observatoire de Paris.

Plus grosse et plus lumineuse

Cette éclipse s'annonce particulièrement impressionnante parce qu'elle coïncidera avec une «super lune»: l'orbite de notre satellite est légèrement elliptique et pas exactement centrée sur la Terre, et elle arrivera à son «périgée», c'est-à-dire le point de cette orbite le plus proche de la Terre (quelques 360.000 kilomètres). La lune nous apparaîtra donc particulièrement grosse et lumineuse. Plus fréquent que les éclipses, ce phénomène se produit 4 à 6 fois par an.

A noter: contrairement aux éclipses solaires, celles de lune peuvent être observées sans précaution particulière et ne présentent aucun risque pour nos yeux. En France il faudra en revanche se lever particulièrement tôt et rejoindre un endroit dégagé, car la lune sera plutôt basse sur l'horizon.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Une sonde indienne réussit à se placer en orbite lunaire
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
Il pourrait y avoir de la vie sur la Lune
Une planète potentiellement habitable découverte dans un nouveau système solaire
Inde : des villageois surpris par la chute d'une possible météorite
Une sonde indienne en route vers la Lune
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
Pour retourner sur la Lune, l'urgence de nouvelles combinaisons spatiales
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Le short biomécanique, un grand pas vers le sprint du futur
42, une école française d'informatique qui bouscule les codes
Climat: les canicules seront plus longues, prévient une étude
Réunion de l’ONU sur le climat au Brésil en pleine polémique sur l’Amazonie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.052 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.