ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 27/09/2015 à 21:36


Une super-lune de sang dans la nuit de dimanche



Lundi matin, réglez votre réveil plus tôt que d'habitude : une éclipse lunaire débutant à 4h coïncidera avec une «super-lune». Un spectacle qui s'annonce particulièrement beau.

Pour peu que la météo le veuille bien, la lune sera spectaculaire dans la nuit de dimanche à lundi. Phénomène rare qui ne s'est pas produit depuis 1982 et ne se reproduira pas avant 2033, une «super lune» coïncidera avec une éclipse totale, visible du continent américain jusqu'au Moyen-Orient entre 4h11 et 5h23 heure française.

Le soleil, la Terre et la lune seront alignés et cette dernière ne sera donc plus éclairée directement par les rayons du soleil. Elle apparaîtra alors habillée de rouge: l'essentiel des rayons du soleil sont «absorbés» par l'atmosphère terrestre et n'arrivent donc pas jusqu'à elle, à l'exception des longueurs d'onde rouge qui viennent éclairer sa surface. A condition toutefois que l'atmosphère ne soit pas trop chargée en particules: «Si l'astre est rouge sang, on pourra se rassurer sur l'état atmosphérique de la terre. S'il est très sombre, voire quasi invisible, c'est que c'est vraiment catastrophique», a expliqué à l'AFP Pascal Descamps, astronome à l'Observatoire de Paris.

Plus grosse et plus lumineuse

Cette éclipse s'annonce particulièrement impressionnante parce qu'elle coïncidera avec une «super lune»: l'orbite de notre satellite est légèrement elliptique et pas exactement centrée sur la Terre, et elle arrivera à son «périgée», c'est-à-dire le point de cette orbite le plus proche de la Terre (quelques 360.000 kilomètres). La lune nous apparaîtra donc particulièrement grosse et lumineuse. Plus fréquent que les éclipses, ce phénomène se produit 4 à 6 fois par an.

A noter: contrairement aux éclipses solaires, celles de lune peuvent être observées sans précaution particulière et ne présentent aucun risque pour nos yeux. En France il faudra en revanche se lever particulièrement tôt et rejoindre un endroit dégagé, car la lune sera plutôt basse sur l'horizon.

La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Mort du robot martien Opportunity 2004-2018
Le milliardaire Richard Branson prévoit son propre voyage spatial d'ici juillet
La sonde Hayabusa2 doit toucher le sol d'un astéroïde le 22 février
Le test de SpaceX pour le transport d'astronautes reporté
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
La Terre reçoit de plus en plus d'astéroïdes
Les anneaux de Saturne sont tout jeunes
Objectif Lune: l'Europe veut étudier la possibilité d'une mission avant 2025
L'astronaute Thomas Pesquet doit revoler "très bientôt
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.023 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.