ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Juin 2019

SANTE - Publié le 16/06/2015 à 16:39


Le chocolat serait associé à un moindre risque cardiovasculaire



La consommation de chocolat serait "associée" à des risques réduits de maladies cardiovasculaires, selon des chercheurs britanniques qui n'apportent toutefois aucune preuve d'un lien direct entre le cacao et le bien-être de nos artères.

La consommation de chocolat noir a déjà été associée par le passé dans plusieurs études à une meilleure santé cardiovasculaire mais sans qu'aucune relation de cause à effet n'ait été clairement établie.

Pour cette étude, un groupe de chercheurs britanniques s'est attaché à analyser les corrélations entre consommation de chocolat et santé cardiovasculaire d'un groupe de 25.000 hommes et femmes résidents dans le Norfolk (est de l'Angleterre) et suivi pendant une dizaine d'années en moyenne.

Ils ont mis en relation les quantités de chocolat que les participants déclaraient consommer et les données sur leur santé cardiovasculaire : taux de cholestérol, survenue d'accident cardiaque, d'accident vasculaire cérébral (AVC), etc...

Il ressort de cette pure observation que ceux qui déclarent consommer le plus de chocolat souffrent statistiquement moins de maladies cardiovasculaires.

"Selon cette étude (...), une consommation supérieure de chocolat pouvant aller jusqu'à 100 grammes par jour est associée à un risque plus faible de maladie coronarienne et d'AVC (...)", indiquent les chercheurs dans un article publié en ligne dans la revue spécialisée britannique Heart (groupe BMJ).

Mais les auteurs reconnaissent aussi que ceux qui mangent le plus de chocolat sont en moyenne plus jeunes, moins gros, en meilleure santé et pratiquent plus de sport.

Il est donc possible que ce soit le style de vie plus que le chocolat qui rende ce groupe de personnes moins sujet à des maladies cardiovasculaires.

En outre, ceux qui se savent à risque de maladies cardiovasculaires peuvent avoir tendance à limiter leur consommation de chocolat par souci d'une meilleure hygiène de vie, observent les chercheurs.

"Malgré tout, les éléments accumulés rapportés dans cette étude suggèrent qu'une forte consommation de chocolat pourrait être associée à un bénéfice cardiovasculaire" concluent-ils.

Interrogé par l'AFP, le médecin nutritionniste Arnaud Cocaul, de l'hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière, explique qu'il s'agit là d'une "étude observationnelle avec toutes ses limites. Un industriel ne pourrait pas l'utiliser comme argument de vente".

Autre spécialiste parisien de la nutrition, Pierre Azam souligne pour sa part "qu'aucune certitude en matière de santé publique ne peut ressortir de ce type d'étude". Il s'inquiète des "dégâts" que les "raccourcis" susceptibles d'être faits à partir de ce type d'études peuvent causer dans la population.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
La narcolepsie boosterait la créativité
Maladie de Lyme: 13 ans de controverses
La cigarette influerait peu, voire pas du tout, sur la longueur des télomères
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La conquête de l'espace en dix grandes dates
Il y a bientôt 50 ans, deux Américains marchaient sur la Lune
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Une épidémie menace un perroquet en danger d'extinction
Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.