ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Avril 2019

SANTE - Publié le 12/06/2015 à 16:31


Cancer du foie: détecter tôt, crucial pour les chances de survie



Détecter tôt le cancer du foie alors que la tumeur est encore petite augmente considérablement les chances de survie et de rémission durable, soulignent les spécialistes à l'occasion du lancement d'une campagne en faveur d'un dépistage précoce.

Le cancer primitif du foie ou cancer hépatocellulaire (CHC), l'un des cancers les plus meurtriers, est à l'origine de 6.700 décès par an en France.

Ce cancer (8.000 à 9.000 nouveaux cas par an) est trop souvent diagnostiqué tardivement, à un stade évolué. Conséquence: la survie des patients est de 10%, cinq ans après le diagnostic.

Il est associé dans 90% des cas à une cirrhose, liée dans la très vaste majorité des cas à l'alcool. On estime qu'il y a 300.000 personnes atteintes de cirrhose en France.

L'infection chronique par les virus des hépatites B et/ou C représente également un facteur de risque de cancer du foie, ainsi que, dans une certaine mesure, l'obésité et le diabète.

"Le seul moyen d'attraper ces tumeurs à un stade curatif est de faire une échographie abdominale tous les 6 mois en cas de cirrhose", indique l'hépatologue Pierre Nahon (hôpital Jean Verdier, Bondy).

Pris en charge à temps, le patient peut bénéficier de traitements curatifs (résection de la tumeur, ou destruction par radiofréquence, transplantation...), mais actuellement 75% des malades arrivent avec des cancers avancés, déplore le Dr Nahon.

"Dans le cas du cancer du sein, 90% des patientes sont en vie 5 ans après le diagnostic alors que pour le cancer du foie, le risque est que 90% soient décédés", relève le Pr Victor de Ledinghen, secrétaire général de l'Association Française pour l’Etude du Foie (AFEF).

La société savante entend donc renverser la vapeur. "D'après les études, pris suffisamment tôt au stade de petite tumeur (moins de 3 cm de diamètre) la survie du cancer du foie cinq ans après le diagnostic est de 70%", dit le Pr de Ledinghen qui précise à l'AFP n'avoir "aucun lien avec le laboratoire" soutenant l'initiative de l'AFEF.

Cette campagne de sensibilisation et de dépistage précoce, lancée par la société savante (www.afef.asso.fr) s'appuie sur l'expertise de l'association SOS hépatites (www.soshepatites.org) qui met un numéro vert, le 0 800 004 372, à disposition du public du lundi au vendredi (de 10h à 13h et de 14h à 18h).

Cette opération de prévention est soutenue par le laboratoire Bayer Health Care qui distribuera un demi-million de brochures à destination des patients dans les cabinets médicaux et de la documentation à 20.000 généralistes.

Un site internet (www.detectioncancerdufoie.fr) sera disponible fin juillet.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Respirer des odeurs agréables peut aider à arrêter de fumer
La bande dessinée, une méthode insolite pour préparer les patients à une intervention médicale
Dîner juste avant de dormir et sauter le petit-déjeuner : dangereux pour le coeur ?
Faut-il sourire pour être heureux ?
Certains mythes sur le sommeil peuvent mettre votre santé en danger
Pour sa santé et la vôtre, évitez de laisser sortir votre chat
Pourquoi faisons-nous des cauchemars ?
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
Première greffe d'utérus en France
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.029 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.