ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Juin 2019

INSOLITE - Publié le 12/06/2015 à 16:28


Le croque-mort et la tortue, une fable urbaine tokyoïte



Lassé peut-être d'incinérer les morts, un directeur de pompes funèbres japonais s'est choisi comme compagnon une tortue géante, symbole d'immmortalité en Asie, qu'il promène en laisse dans les rues de Tokyo à la grande joie des passants.

Quand Hisao Mitani traverse le quartier de Tsukishima à Tokyo avec le mastodonte de 70 kilos pour sa promenade quotidienne, le tableau ne passe pas inaperçu.

Des gamins aux vieillards, tout le monde se presse autour de "Bon-chan", un spécimen mâle de tortue sillonnée (ou "sulcata"), une espèce terrestre d'Afrique.

"+Bon-chan+ (littéralement le petit Bon) est aussi têtu que comme moi", explique fièrement M. Mitani en tentant de remettre l'animal pataud sur le droit chemin... du trottoir.

Depuis vingt ans, ce sexagénaire sans enfant prend soin de la tortue dont sa femme "est tombée amoureuse lorsqu'elle l'a aperçue dans une boutique d'animaux de compagnie et l'a rapportée à la maison".

A l'époque, elle mesurait moins de 10 cm et se prélassait confortablement sur la paume d'une main. Aujourd'hui, elle a un mètre d'envergure.

"Je savais qu'elle allait atteindre une bonne taille mais je ne pensais pas qu'elle deviendrait aussi grosse", confesse M. Mitani.

Et il n'est forcément pas au bout de ses peines. Car en théorie, cette variété originaire du Sénégal, du Mali, de Mauritanie, d'Ethiopie ou du Tchad peut atteindre près de 100 kg pour un mâle (60 kg pour une femelle).

Aimant la chaleur, Bon-chan goûte particulièrement les balades en fin de journée l'été dans la mégalopole tokyoïte.

Mais en hiver, il est protégé par un épais manteau parfaitement adapté à sa carapace.

Végétarien, il se nourrit dans son enclos des légumes (carottes, choux) que lui donnent le couple Mitani et ses voisins.

La tortue ("kame" en japonais) est un symbole de longévité dans tout l'Extrême-Orient. Elle y orne temples et sanctuaires et se porte en bijoux. On raconte qu'elle peut vivre 10.000 ans.

La tortue sillonnée, toutefois, n'a qu'une espérance de vie de 80 ans.

Mais il est "certain que je disparaîtrai avant", se résigne l'entrepreneur des pompes funèbres qui imagine déjà Bon-chan l'accompagner jusqu'à sa dernière demeure.

En attendant, M. Mitani ne juge pas choquante la présence de sa tortue devant l'entrée des salons funéraires.

"Certains peuvent la trouver déplacée, mais même des familles endeuillées qui viennent se recueillir ne peuvent s'empêcher de sourire en apercevant Bon-chan".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Dîner sous l'eau mais au sec dans le premier restaurant sous-marin d'Europe
Un ordinateur contenant six virus vendu 1,3 million de dollars
Un homme ingère 246 sachets de cocaïne et meurt en plein vol
Perdue en forêt pendant 15 jours, une Américaine retrouvée vivante
Le compost humain légalisé dans l'État de Washington
Embrasse ta vache, le défi qui ne fait pas rire l'Autriche
Le Népal balaye la découverte d'empreintes de yéti
Quand les fans de Star Wars fabriquent leurs propres sabres laser
Un serpent à trois yeux découvert en Australie
Morts de la peste après avoir mangé de la marmotte crue
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La conquête de l'espace en dix grandes dates
Il y a bientôt 50 ans, deux Américains marchaient sur la Lune
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Une épidémie menace un perroquet en danger d'extinction
Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.092 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.