ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Avril 2019

PLANETE - Publié le 12/06/2015 à 15:11


Climat: le Pacifique, sentinelle du réchauffement, veut plus de moyens d'observation



La communauté scientifique du Pacifique se mobilise pour pouvoir renforcer les systèmes d'observation des effets du changement climatique dans cette région, considérée comme une sentinelle de ces phénomènes, ont indiqué vendredi des chercheurs.

Quelque 80 scientifiques de pays et territoires du Pacifique dont l'Australie, Fidji, la Papouasie-Nouvelle-Guinée ou la Nouvelle-Calédonie se sont réunis jeudi et vendredi à Nouméa, dans la perspective de la réunion fin juin à Bruxelles de la plateforme de recherche bi-régionale, Pace-Net, entre l'UE et le Pacifique.

"Les petits Etats insulaires sont directement menacés par la montée de eaux, mais sont moins protégés que d'autres. L'Europe en est consciente et est prête à se mobiliser pour les aider dans le domaine de la recherche", a déclaré à l'AFP Georges De Noni, directeur de l'IRD à Nouméa (Institut de Recherche pour le Développement).

Dans de nombreux domaines tels que la salinité et la variabilité de la température de l'eau, l'érosion côtière, la pluviométrie, la variation des marées, les scientifiques manquent de données et de recul sur le Pacifique, plus vaste océan du globe.

Les connaissances sur les impacts sociaux et sur la biodiversité marine et terrestre ont également besoin d'être étoffées.

L'objectif est de renforcer les outils d'observation et de mesures afin de poser des "diagnostics plus fiables" et "de conseiller avec une plus grande acuité les responsables politiques".

Les scientifiques entendent aussi mieux cerner les données qui sont imputables au changement climatique et celles qui le sont à d'autres phénomènes.

"Cette partie du monde est soumise à des changements globaux, qui peuvent être aussi volcaniques ou sismiques par exemple et qui modifient la morphologie des pays. Le Vanuatu bouge tous les jours, et des réajustements tectoniques se produisent", a souligné M. De Noni.

Selon les prévisions, la température de l'océan Pacifique pourrait augmenter de 1,5 à 4 degrés d'ici 2090, avec une élévation du niveau de la mer de 20 centimètres à un mètre, catastrophique pour la myriade d'îles d'Océanie.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Des résidus radioactifs dans les glaciers
Fourrure: la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025
Dans l'est du Tchad, une eau rare livrée par des colporteurs
Ecologique et esthétique, la renaissance de la pierre sèche
Tri des déchets: le gouvernement pointe du doigt des fast-foods en retard
Thaïlande: replanter la mangrove contre l'érosion et pour sauver un temple
L'Italie propose d'interdire l'abattage des loups
L'Indonésie veut fermer l'île de Komodo pour protéger les dragons
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.