ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Avril 2019

PLANETE - Publié le 12/06/2015 à 15:10


Japon: un barrage en mer géant pour piéger les déchets



Une île japonaise s'est portée volontaire pour tester un type révolutionnaire de barrage flottant en pleine mer afin d'éliminer les bouteilles, sacs et autres déchets en plastique qui souillent les côtes de l'Archipel.

L'île de Tsushima (sud du Japon) doit commencer une étude de faisabilité du projet d'ici la fin juin et prendra une décision finale - vers février - après avoir eu le feu vert des pêcheurs et des habitants, a indiqué jeudi à l'AFP un fonctionnaire local.

Cette expérience-pilote doit être conduite avec le concours de la Fondation néerlandaise de nettoyage des océans (Ocean Cleanup Foundation) qui espère installer ce barrage au deuxième trimestre 2016.

On évalue à 5.250 milliards le nombre de détritus qui polluent les océans.

L'idée est d'installer une plate-forme et des barrière flottantes au large de l'île de Tsushima, située entre le Japon et la Corée du Sud, et de récupérer les déchets grâce aux courants marins.

Le système est prévu pour être déployé sur une distance de deux kilomètres, ce qui en ferait la plus longue structure flottante jamais mise en place en mer, a précisé jeudi la fondation néerlandaise sur son site.

Le déploiement des barrières au large de Tsushima permettrait à l'Ocean Cleanup Foundation d'en étudier "l'efficacité et la durabilité".

Si ce test était un succès, il représenterait une étape majeure pour le projet de nettoyage de l'océan Pacifique via la mise en place d'une structure similaire de 100 kilomètres de long entre Hawaï et la Californie.

Constitué de barrières sous lesquelles peuvent passer les poissons - et non de filets - le dispositif ne représente pas une menace pour la faune marine, selon la fondation.

Les autorités locales de Tsushima espèrent, elles, pouvoir recycler en source d'énergie le plastique récupéré.

A l'instar des autres îles de l'Archipel, Tsushima est exaspérée de recevoir des tonnes d'ordures en tout genre sur ses côtes.

"Nous nous efforçons de les ramasser, mais il en arrive toujours de nouvelles", déplore Takahito Abiru, un fonctionnaire du département de l'environnement de Tsushima. L'île dépense des millions d'euros chaque année pour le nettoyage.

"Nous les récupérons dans les zones de pêche, sur les sites touristiques et les plages, mais tous les endroits ne sont pas faciles d'accès. Nous préférerions pouvoir les stopper et les collecter en mer", a souligné M. Abiru.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Des résidus radioactifs dans les glaciers
Fourrure: la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025
Dans l'est du Tchad, une eau rare livrée par des colporteurs
Ecologique et esthétique, la renaissance de la pierre sèche
Tri des déchets: le gouvernement pointe du doigt des fast-foods en retard
Thaïlande: replanter la mangrove contre l'érosion et pour sauver un temple
L'Italie propose d'interdire l'abattage des loups
L'Indonésie veut fermer l'île de Komodo pour protéger les dragons
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.