ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

PLANETE - Publié le 22/05/2015 à 17:56


Le panda n'est pas fait pour se nourrir de bambou



Il s'agit pourtant de son alimentation principale, mais le panda ne semble pas digérer le bambou. Une étude chinoise révèle que son estomac n'en assimile que 17%. En cause, son système digestif qui n'aurait pas évolué.

Le panda souffre aussi de maux d'estomac. Une étude chinoise, publiée dans le journal de la Société américaine de microbiologie, dévoile en effet que l'animal digère seulement 17% du bambou qu'il ingère. En cause, ses bactéries intestinales qui ne se sont pas transformées au fil du temps. Alors que le panda géant consomme essentiellement du bambou la majeure partie de son temps. 

"Contrairement aux autres animaux herbivores qui ont vu leur système digestif évoluer, le panda conserve toujours un appareil digestif typique des animaux carnivores", explique Zhihe Zhang, auteur de l'étude, au Guardian. Le panda descend d'une espèce d'ours à la fois carnivore et herbivore. Il aurait commencé à adopter un nouveau régime alimentaire il y a deux millions d'années. 

Le nombre de pandas a augmenté de 17% en 10 ans en Chine

En outre, il ne dispose pas d'enzymes pour la digestion des plantes. Résultat, le panda ne digère que 17% des 12,5 kg de bambous qu'il peut ingérer. Une activité qui l'occupe jusqu'à 14 heures de sa journée. Les scientifiques ne sont pas en mesure d'expliquer pourquoi le panda n'a pas évolué. Mais toujours est-il qu'il ne bénéficie pas des apports nutritifs de la plante. Ce qui pourrait expliquer, entre autres, pourquoi l'animal passe aussi le plus clair de son temps à dormir. Et donc, de comprendre les raisons pour lesquelles il se reproduit très rarement.  

"Ce scénario pourrait avoir accéléré leur extinction", souligne Zhihe Zhang. La Chine se mobilise par tous les moyens pour que les animaux se reproduisent. En avril dernier, le célèbre panda Lulu avait marqué les esprits et fait la fierté de l'Empire du milieu. L'accouplement avec la femelle Zhen Zhen avait duré près de 20 minutes. En 2013, la Chine dénombrait 1864 pandas, soit une augmentation de près de 17% en dix ans.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
Avec le réchauffement, le plancton migre vers le nord
Une étude confirme que la chasse à l'ortolan accélère son déclin
Un gaz néfaste pour la couche d'ozone, pourtant interdit, repéré en Chine
Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.067 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.