ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Avril 2019

PLANETE - Publié le 05/05/2015 à 12:48


Guadeloupe: mobilisation contre l’invasion des algues sargasses



La création d'un "fonds d'urgence" pour aider les communes guadeloupéennes à lutter contre les algues sargasses, qui envahissent régulièrement les côtes, a été décidée lundi lors d'une réunion à la préfecture de Basse-Terre.

Le préfet de la Guadeloupe, Jacques Billant, a réuni, lundi matin, à la préfecture de Basse-Terre, tous les acteurs concernés par la lutte contre ces algues qui envahissent régulièrement les côtes guadeloupéennes depuis août 2014.

"Tout le monde est dans la danse maintenant", s'est félicité Camille Pélage, président du syndicat intercommunal pour la mise en valeur des sites et plages touristiques de la Guadeloupe, interrogé par l’AFP. Avec différents maires, il en appelait à l’intervention de l’Etat depuis plusieurs mois, pour lutter contre ces algues envahissantes et nauséabondes, qui incommodent habitants et touristes.

Au cours de cette réunion "de mobilisation générale", selon les termes du préfet, il a été décidé de "recenser et mettre à disposition des communes, l’ensemble des moyens disponibles au sein de l’agglomération", a-t-il expliqué. Un fonds d’urgence alimenté par l’Etat, la région, le département doit être créé, notamment pour aider au ramassage, au transport et au stockage des algues.

Victorin Lurel, président du conseil régional, a précisé que ce fonds d’urgence s’élèverait à "au moins 1 million d’euros", demandant toutefois "que l’Etat fasse encore plus pour le financement du fonctionnement", renvoyant à la visite de François Hollande, en Guadeloupe, le 10 mai.

Josette Borel Lincertin, présidente du conseil départemental, a annoncé de son côté des mesures rapides, à Marie-Galante, pour "restituer le port de pêche aux marins-pêcheurs", avec notamment la pose expérimentale "d’un filet spécial pour contenir les sargasses" avant qu’elles viennent s’échouer.

A l’issue de la réunion, Camille Pélage a salué ce "changement de ton" et la "recherche de solutions", grâce à la "mutualisation des moyens matériels et humains". Il a souligné que des reconnaissances seront faites par voie aérienne, "chaque semaine, pour mieux anticiper les vagues de Sargasses".

Jeudi, des enseignants d’une école de Saint-François, dans l’est de la Grande Terre, avaient fait valoir leur droit de retrait, pour protester contre l’odeur nauséabonde dégagée par les algues en décomposition, entraînant la fermeture de l’école. Pour la première fois, les algues avaient envahi, la semaine dernière, la Rivière Salée, bras de mer entre la Grande Terre et la Basse Terre, recouvrant une partie de la mangrove.

Après le ramassage se posent les questions du stockage et du traitement de ces algues. Des propositions sont à l’étude pour les recycler en charbon actif, en plastic bio, ou en engrais par exemple.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Des résidus radioactifs dans les glaciers
Fourrure: la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025
Dans l'est du Tchad, une eau rare livrée par des colporteurs
Ecologique et esthétique, la renaissance de la pierre sèche
Tri des déchets: le gouvernement pointe du doigt des fast-foods en retard
Thaïlande: replanter la mangrove contre l'érosion et pour sauver un temple
L'Italie propose d'interdire l'abattage des loups
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.