ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 1 Juin 2020

CIEL&ESPACE - Publié le 14/04/2015 à 16:52


Saturne: le mystère des tempêtes géantes enfin dévoilé?



Tous les 20 à 30 ans, des tempêtes gigantesques se déclenchent sur Saturne, parcourant des centaines de milliers de kilomètres pendant plusieurs mois. Un événement phénoménal et quasi périodique que des chercheurs ont attribué lundi à la densité de l'eau présente dans l'atmosphère de la planète.

Depuis 1876, six tempêtes géantes ont été observées sur Saturne, note une étude publiée lundi dans la revue britannique Nature Geoscience.

Appelées "Great White Spots", elles offrent un spectacle tellement impressionnant qu'il peut être observé depuis la Terre avec un télescope.

Depuis longtemps les scientifiques s'interrogeaient sur leur fréquence.

Dans leur étude, Cheng Li et Andrew Ingersoll de l'Institut de technologie de Californie à Pasadena, apportent des éléments de réponse.

Les chercheurs ont élaboré un mécanisme de modélisation de tempêtes et ont comparé les résultats obtenus aux données de la sonde Cassini en orbite autour de Saturne.

L'atmosphère de Saturne est composée essentiellement d'hydrogène, d'hélium ainsi que de molécules d'eau.

La fréquence d'apparition des tempêtes s'expliquerait par des écarts de densité entre la couche atmosphérique supérieure et la couche inférieure.

La plupart du temps, la couche supérieure est moins dense que la couche inférieure.

Comme l'huile qui flotte sur l'eau, la couche supérieure de Saturne reste au-dessus de la couche inférieure, empêchant l'air chaud de monter, de se refroidir et de se condenser - le processus de formation des tempêtes. Les deux couches restent ainsi superposées pendant des années.

Mais la couche supérieure va se refroidir lentement en diffusant de la chaleur dans l'espace, jusqu'à devenir plus dense que la couche inférieure.

L'équilibre entre les deux couches va alors se rompre, l'air chaud subit un mouvement vers le haut et se condense: les molécules d'eau se déversent sous forme de précipitations, c'est la formation des tempêtes.

Le refroidissement de la planète peut prendre "plusieurs décennies", l'atmosphère de Saturne étant "épaisse", précise Cheng Li.

Le phénomène n’est toutefois pas propre à Saturne. Jupiter, la plus grosse planète de notre système solaire, est également le siège de tempêtes de grande envergure, mais de forme différente, estime Cheng Li.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Débris, constellations et satellites-espions: l'enjeu de la surveillance de l'espace
Titan, un monde de plaines, de montagnes et de lacs
La sonde spatiale japonaise Hayabusa 2 va entamer son retour sur Terre
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
A Hawaï, un projet de télescope géant fait gronder le volcan sacré Maunakea
Le TMT, un télescope géant pour remonter aux débuts de l'Univers
Au fond d’une grotte, des astronautes s’entraînent pour l’espace
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.