ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 2 Avril 2020

TECHNOLOGIES - Publié le 14/04/2015 à 16:48


Les rançongiciels ont plus que doublé dans le monde en 2014



Les "rançongiciels", ces logiciels malveillants qui prennent le contrôle des PC, tablettes et smartphones et réclament ensuite de l'argent à leur utilisateur, ont plus que doublé dans le monde en 2014, selon le rapport annuel de la société américaine de sécurité informatique Symantec.

L'an dernier, ce type de programme (appelé en anglais "ransomware"), plus lucratif qu'une simple arnaque sur réseau social, a augmenté de 113%. Et sa variante dite "cryptolocker", qui retient en otage les données personnelles, a fait 45 fois plus de victimes qu'en 2013, selon le rapport publié mardi.

"De manière générale, la cybercriminalité a encore crû en 2014 avec 317 millions de nouveaux programmes malveillants créés au niveau mondial, soit près de 1 million par jour", a expliqué à l'AFP Laurent Heslault, expert en cybersécurité de Symantec et Norton.

Sur le plan des vulnérabilités zero-day, c'est-à-dire qui utilisent des failles non détectées jusque-là dans un logiciel, 2014 aura en particulier été une année record avec 24 découvertes, ce qui a entraîné un délai de réponse fortement accru et donc offert plus de temps aux pirates pour s'en servir.

"Il aura fallu en moyenne 59 jours aux éditeurs de logiciels pour créer et déployer des correctifs alors qu'ils en avaient besoin de seulement quatre en 2013", relève en effet l'expert en sécurité informatique.

Le rapport de Symantec pointe par ailleurs un changement tactique de la part des cyber-attaquants qui s'infiltrent dans les réseaux des grandes entreprises et échappent à toute détection en détournant leurs infrastructures pour les utiliser contre elles.

"Ils n'ont pas besoin de forcer la porte du réseau d'une entreprise si la clé est déjà à portée de main", souligne Laurent Heslault.

"Beaucoup sont capables de les faire s'auto-infecter via des chevaux de Troie lors de mises à jour de logiciels standards et d'attendre ensuite patiemment que leurs cibles téléchargent ces mises à jour infectées, leur donnant ainsi libre accès au réseau de l'entreprise", détaille-t-il.

La France progresse à nouveau cette année d'une place, et passe donc au 14ème rang mondial et au 6ème rang européen des pays où la cyber-criminalité est la plus active, les Etats-Unis, la Chine et l'Inde conservant dans cet ordre la tête du classement.

L'Hexagone se distingue par les attaques réseaux, le phishing ou hameçonnage, l'extorsion numérique ainsi que les arnaques sur les réseaux sociaux.

"En 2014, 70% des arnaques de ce type dans le monde ont été partagées manuellement dans la mesure où les attaquants ont profité de la confiance que les personnes accordent aux contenus partagés par leurs amis", note à cet égard Laurent Heslault.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le piège des objets connectés
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
Le streaming en expansion, son empreinte écologique aussi
L'emploi à l'ère de l'intelligence artificielle: des robots et des hommes
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Révolution technologique en Birmanie, un des derniers pays à adopter un code informatique universel
En Chine, on règle avec son visage même quand on paie pas de mine
42, une école française d'informatique qui bouscule les codes
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Un jeu vidéo conçu pour développer l'intelligence émotionnelle chez les adolescents
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.