ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 2 Avril 2020

PLANETE - Publié le 10/04/2015 à 17:03


L'acidification des océans, grande responsable de l'extinction d'espèces



L'acidification des océans causée par la forte augmentation de dioxyde de carbone après d'énormes éruptions volcaniques, a provoqué la plus grande extinction d'espèces de l'histoire de la Terre il y a 252 millions d'années, ont déterminé des chercheurs.

Plus de 90% des espèces animales marines et plus des deux tiers des espèces terrestres ont disparu.

En absorbant le dioxyde de carbone (CO2) de l'atmosphère, la composition chimique des océans s'est modifiée pour devenir plus acide, ce qui a eu des conséquences catastrophiques sur la faune et la flore, ont expliqué ces scientifiques, dont l'étude est publiée jeudi dans la revue américaine Science.

Ces résultats vont être utiles pour aider les scientifiques à comprendre la menace que représente pour la vie marine l'acidification actuelle des océans.

«Les scientifiques suspectaient depuis longtemps qu'une acidification des océans s'est produite pendant la plus grande extinction de tous les temps mais on ne disposait pas jusqu'alors de preuves», a relevé Matthew Clarkson, un géo-scientifique de l'université d'Edimbourg (Royaume-Uni) qui a coordonné ces travaux.

Les résultats «sont préoccupants étant donné que nous pouvons déjà voir aujourd'hui une augmentation de l'acidité dans les océans résultant des émissions carboniques des activités humaines», a-t-il souligné.

Ce phénomène résulte de l'augmentation rapide des émissions de gaz à effet de serre, dont notamment le CO2 provenant de la combustion des énergies fossiles responsable du changement climatique.

Les quantités de dioxyde de carbone rejetées dans l'atmosphère liées à l'extinction de masse d'il y a 252 millions d'années étaient probablement plus importantes que les réserves d'énergie fossiles d'aujourd'hui, ont noté ces scientifiques.

Mais, selon eux, le rythme de progression rapide des émissions de CO2 était alors similaire à celui d'aujourd'hui. Et il a été un facteur clé dans l'acidification des océans à cette époque, ont-ils souligné.

La grande extinction dite de Permien-Triasique s'est étalée sur une période de 60 000 ans. Si l'acidification des océans elle-même n'a duré qu'environ 10 000 ans, elle a néanmoins joué un rôle essentiel dans la disparition des espèces en donnant le coup de grâce à un écosystème déjà affaibli par la montée des températures et la perte d'oxygène, ont-ils expliqué.

Les océans ont la capacité d'absorber, sans conséquences, seulement une certaine quantité de C02.

Les scientifiques ont analysé des roches provenant des Émirats arabes unis qui se trouvaient, à l'époque de la grande extinction, sur le fond de l'océan. Elles ont conservé les traces détaillées des changements survenus dans les océans.

À partir des données obtenues, ils ont élaboré un modèle climatique pour déterminer les facteurs responsables de cette extinction.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La France veut interdire le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets fin 2021
Inde : la Cour suprême approuve la réintroduction de guépards
Premier loup de l'année abattu en France, dans les Alpes-de-Haute-Provence
Le groupe Total assigné en justice pour inaction climatique
Un fort séisme fait trembler Cuba et la Jamaïque, pas de dégâts rapportés
Allô, c'est pour coâââ ? Quand les chercheurs téléphonent aux grenouilles
En finir avec l'emballage plastique à usage unique ? L'Assemblée fixe un objectif en 2040
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.